DIRECT. L'épave du vol MS804 d'EgyptAir n'a pas encore été retrouvée

L'appareil effectuait une liaison entre Paris et Le Caire lorsqu'il a disparu des écrans radar, peu avant son atterrissage.

Un avion d\'EgyptAir le 19 mai 2016 à l\'aéroport du Caire (Egypte).
Un avion d'EgyptAir le 19 mai 2016 à l'aéroport du Caire (Egypte). (KHALED DESOUKI / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le vice-président d'Egyptair est revenu sur ses déclarations, jeudi 19 mai au soir. L'épave du vol MS804, disparu jeudi matin au-dessus de la mer Méditerranée avec 66 personnes à bord, dont 15 Français, n'a pas été retrouvée. Un peu plus tôt dans la soirée, le président du Comité grec de sécurité aérienne avait le premier démenti l'annonce faite par le dirigeant de la compagnie égyptienne en début de soirée. Selon lui, les débris retrouvés jusqu'à présent dans la zone proche du point de chute présumé de l'Airbus A320 "ne proviennent pas d'un avion".

 Disparition au-dessus de la Méditerranée. Le vol MS804 qui reliait Paris au Caire a disparu des écrans radar dans la nuit à 23h09. Les autorités grecques ont indiqué que l'appareil s'était abîmé en mer Méditerranée, à quelque 240 km au sud de l'île grecque de Karpathos, peu après son entrée dans l'espace aérien égyptien.

Des hypothèses, mais pas de piste solide. Paris n'écarte aucune hypothèse, mais Le Caire juge l'hypothèse d'un attentat "plus probable" que celle d'un incident technique, selon le ministre égyptien de l'Aviation civile. 

Le BEA et Airbus dépêchent leurs spécialistes. Trois enquêteurs français du Bureau d'Enquêtes et d'Analyses et un conseiller technique d'Airbus vont rejoindre le Caire pour participer aux investigations. Les enquêteurs quitteront Paris dans la soirée et sont attendus dans la nuit au Caire.

 La cellule de crise a été activée à l'aéroport de Roissy, a annoncé le préfet délégué aux aéroports. "Elle est activée avec l'ensemble des services de l'Etat et Aéroports de Paris, a-t-il précisé. On a reçu les représentants de la compagnie EgyptAir et de l'ambassade d'Egypte."

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #EGYPTAIR

23h48 : Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi appelle ce soir à "intensifier les recherches" pour "retrouver les débris de l'avion" d'Egyptair. Pour ce faire, il mobilise "tous les appareils de l'Etat concernés, y compris le ministère de l'Aviation civile (...), la marine et l'armée".

23h44 : Le vice-président de la compagnie aérienne fait marche arrière sur CNN. Les débris qui ont été retrouvés en fin de journée ne sont pas ceux de l'Airbus A320 disparu, contrairement à ce qu'il avait annoncé plus tôt dans la soirée.

23h32 : D'après les autorités américaines, citées par Reuters, aucune trace d'explosion n'a été détectée à bord du vol MS804. L'agence de presse cite des sources officielles américaines.

23h12 : Vous êtes nombreux à vous interroger sur les raisons qui pourraient expliquer le crash du vol MS804. Bombe, détournement, passager dans le cockpit ou défaillance technique. France 2 analyse ces quatre hypothèses.


23h07 : "L'incertitude est douloureuse, mais elle est préférable à de fausses informations."

Sur BFMTV, Juliette Méadel, a appelé à ne pas "ne pas relayer les rumeurs et les bruits qui courent", pour le bien des familles des victimes.

23h01 : Une première chronologie des faits. A défaut de certitudes sur ce qui s'est passéau-dessus de la Méditerranée, francetv info retrace les derniers instants du vol MS804 à l'aide des premiers éléments communiqués par les autorités.

21h51 : Quatre membres d'une famille franco-algérienne installée à Angers, dont deux enfants en bas âge, ont disparu dans l'accident de l'avion d'Egyptair qui s'est abîmé dans la Méditerranée, a confirmé aujourd'hui le maire de la ville, Christophe Béchu. Le couple partait en vacances précise le Courrier de l'Ouest.

21h03 : Difficile à dire @anonyme, les informations sont pour le moment parcellaires. Ce que dit le président du Comité grec de sécurité aérienne, c'est que les débris retrouvés jusque-là "ne proviennent pas d'un avion". Il dément ainsi une annonce de la compagnie égyptienne.

21h01 : Sur les débris, qui faut-il croire alors ?!

20h58 : En effet @anomyme. Sur CNN, la candidate démocrate à la Maison Blanche estime qu'"il semble que ce soit un acte de terrorisme". Quant à "la façon exacte [dont le crash s'est produit] évidemment, l'enquête devra le déterminer", ajoute l'ancienne secrétaire d'Etat.

20h53 : Hillary Clinton parle d'actes terroristes pour l'avion d'EgyptAir ?

20h54 : Le ministre de l'Economie présente ses condoléances aux familles des victimes sur Twitter. Il a notamment une pensée pour Ahmed Helal, le directeur de l'usine Procter & Gamble d'Amiens qu'il avait rencontré lors d'une visite du site.

20h41 : Le Comité grec de sécurité aérienne dément la découverte de débris de l'avion d'Egyptair.

20h08 : Pour rappel, le vol MS804 a soudainement disparu des écrans radar sans qu'"aucun problème" n'ait été signalé par le pilote et alors que les conditions de vol étaient excellentes à l'approche des côtes égyptiennes.

20h19 : Bonsoir @mickaël. Tant que les enquêteurs n'ont pas commencé leurs investigations, rien n'est sûr. Mais l'hypothèse d'un attentat ne peut être écartée. Tout en restant extrêmement prudent, le ministre égyptien de l'Aviation civile a estimé que cette situation pouvait "laisser penser que la probabilité (...) d'une attaque terroriste est plus élevée que celle d'une défaillance technique" pour expliquer le crash.

20h07 : Bonsoir, l'hypothèse d'un attentat est-elle toujours d'actualité ? Si oui, l'avion aurait-il était piégé au départ de Paris ?

19h19 : Avant de disparaître des radars la nuit dernière, l'Airbus A320 qui reliait Paris au Caire a été utilisé pour desservir des vols depuis l'Erythrée et la Tunisie. J'ai réalisé cette carte pour bien comprendre ces différents trajets.

19h13 : "Le ministère de l'Aviation civile a reçu une lettre du ministère des Affaires étrangères égyptien confirmant la découverte de débris du vol MS804", indique EgyptAir, précisant que "des gilets de sauvetage et des morceaux de plastique" flottaient en mer.

19h13 : Des débris de l'avion d'EgyptAir ont bien été retrouvés près de l'île grecque de Karpathos, annonce la compagnie aérienne sur son compte Twitter.

19h05 : Selon le vice-président de la compagnie EgyptAir, interrogée sur CNN, l'épave de l'avion aurait été retrouvée.

18h17 : Le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) va dépêcher trois enquêteurs au Caire (Egypte). Ils seront accompagnés d'un conseiller technique d'Airbus, annonce le secrétaire d'Etat chargé des Transports Alain Vidalies. Ils doivent arriver dans la nuit.

17h43 : @anonyme : Non, nous n'avons connaissance d'aucune revendication émanant de l'Etat islamique, ni d'aucune autre organisation. Aucune information de ce type n'est confirmée. Il ne s'agit que de rumeurs.

17h41 : Daesh aurait revendiqué l'attentat du vol égyptien, est-ce vrai ?

16h34 : Bertrand Vilmer détaille ces différents facteurs :

• "Dans l'environnement, on met la météo, la grêle, le vent, une collision en vol, un débris sur une piste... Tout ce qui est extérieur à l'appareil et qui n'est pas humain."

• "La technique, c'est la maintenance : une panne qui devient catastrophique."

"La troisième cause, c'est l'homme. L'homme à bord de l'appareil, l'homme au contrôle de l'appareil."

Il conclut alors : "Est-ce que l'on peut éliminer l'une de ces trois causes pour l'instant ? La réponse est non."

16h35 : J'ai contacté Bertrand Vilmer, expert en aéronautique et expert auprès de la cour d'appel de Paris. Il explique pourquoi il faut se montrer très prudent et pourquoi les autorités (françaises) n'écartent aucune hypothèse. "Dans un accident aérien, il y a trois causes possibles : l'environnement, la technique, l'homme", dit-il.

15h15 : Un peu de patience . Il faut d'abord retrouver les débris de l'appareil, notamment ses boîtes noires, pour être certains de ce qui s'est passé. Pour l'instant, la France estime qu'aucune piste n'est écartée, tandis que l'Egypte juge l'hypothèse d'un attentat "plus probable" que celle d'un incident technique, sans avancer de preuve.

15h23 : Quand allons-nous connaître les vraies causes de cette disparition ?

15h10 : Un bateau de la marine grecque participant aux recherches de l'avion d'Egyptair a retrouvé deux objets flottant au sud de la Crète : il s'agit de pièces en plastique blanches et rouges de grande taille, repérés dans une zone proche de l'endroit où l'avion a disparu des radars.

15h08 : Des débris ont été trouvés au large de la Crète, annonce l'armée grecque.

15h03 : Ont-ils retrouvé l'appareil ?

13h45 : Quinze Français se trouvaient à bord du vol Egyptair qui s'est abîmé en Méditerranée. Parmi eux, le directeur du site Procter & Gamble d'Amiens (Somme), selon France 3 Picardie.



(FRANCE 3 PICARDIE)

13h20 : "Aucune hypothèse n'est écartée, aucune n'est privilégiée", a insisté François Hollande ce matin, en marge d'une conférence sur le handicap à Paris. "Les informations que nous avons pu recueillir (...) nous confirment hélas que cet avion s'est abîmé et s'est perdu."




13h05 : L'avion "a effectué un virage de 90 degrés à gauche puis de 360 degrés à droite en tombant de 37 000 à 15 000 pieds", selon le ministre grec de la Défense, Panos Kammenos.

12h34 : Ce n'est pas une surprise. Il est logique que le parquet de Paris se saisisse de l'affaire, le vol MS804 étant parti de Paris, avec notamment des Français à son bord. En outre, l'ouverture d'une enquête ne signifie pas forcément que la disparition de l'avion est due à un acte terroriste. "Aucune hypothèse n'est écartée", rappelle le parquet.

12h30 : Le parquet de Paris ouvre une enquête sur la disparition du vol MS804.

12h26 : "Nous avons le devoir de tout comprendre de ce qui s'est passé. Aucune hypothèse n'est écartée, aucune n'est privilégiée."

12h25 : "Nous avons pris les dispositions à l'égard des familles françaises concernées. Avec les autorités égyptiennes, nous faisons en sorte que toutes les familles soient accompagnées dans cette épreuve."

François Hollande s'exprime depuis Paris sur la disparition du vol Egyptair, ce matin.

12h44 : "La présence de trois officiers de sécurité à bord est une procédure habituelle s'agissant des avions d'EgyptAir", a déclaré le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Alain Vidalies, après la disparition d'un A320.

REUTERS