Dieppe : deux morts après une explosion dans une usine de fabrication d'huile

Deux personnes sont mortes après une explosion survenue samedi dans l'usine d'huiles Saipol de Dieppe (Seine-Maritime) a confirmé sur franceinfo le sous-préfet, Jehan-Eric Winckler.

L\'usine d\'huile de Dieppe (Seine-Maritime) touchée par une explosion le samedi 17 février 2018.
L'usine d'huile de Dieppe (Seine-Maritime) touchée par une explosion le samedi 17 février 2018. (HERVE COLOSIO / FRANCE 3 NORMANDIE)

L'explosion s'est produite dans la matinée du samedi 17 février à l'usine de fabrication d'huile à partir de colza, Saipol à Dieppe (Seine-Maritime). Deux personnes sont mortes, a confirmé sur franceinfo le sous-préfet de Dieppe, Jehan-Eric Winckler. Il y a également un blessé léger et sept autres personnes sont en état de choc Il s'agit de "sous-traitants et des salariés de Saipol" a précisé sur franceinfo, le député de Seine-Maritime et ancien maire de Dieppe Sébastien Jumel. La déflagration a été entendu jusque dans le centre-ville, a constaté France Bleu Normandie.

L'explosion est survenue vers 11h02. Elle a eu lieu "dans la partie extraction de cette usine", a explique le sous-préfet. Les raisons exactes de cette explosion ne sont pas encore connues mais Jehan-Eric Winckler "pense que c'est accidentel".

Périmètre de sécurité levé

Onze personnes ont été impliquées dans cette explosion. Des sous-traitants intervenaient pour une opération de maintenance. Ces travaux ont fait suite à une panne survenue dans l'atelier d'extraction vendredi, selon les informations recueillies par France Bleu Normandie. L'entreprise est située près du port de Dieppe. Elle n'est pas classée Seveso mais "soumise à autorisation".

Selon le sous-préfet de Dieppe, le bâtiment est désormais "sous contrôle". L'incendie est circonsrit et le périmètre d'évacuation éventuelle a été levé.

Pas de risque "pour l'instant" de pollution

Au sujet d'un risque de pollution, Jehan-Eric Winckler explique, qu'il n'y a pas de risque "pour l'instant". La préfecture de Seine-Maritime est "en train de surveiller "la totalité des bassins versants".

L'usine Saipol valorise des graines, principalement de colza, pour en faire de l’huile brute utilisée pour la fabrication de biodiesel ou des tourteaux pour l’alimentation animale, et emploie une quarantaine de salariés selon la mairie. Sur le site se trouvent trois zones Atex (atmosphère explosive), où il est strictement interdit de fumer ou d’ouvrir son portable ou appareil photo, a souligné la mairie de Dieppe sur son compte facebook.