Cet article date de plus de huit ans.

Des policiers déployés devant les médias parisiens

Des policiers ont été déployés lundi devant les sièges des grands médias parisiens. Les mesures de sécurité ont été renforcées à la suite des coups de feu tirés lundi matin devant le quotidien Libération où un homme a été grièvement blessé.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Le Parisien , le Monde ,
les Échos , le Figaro , Europe 1 et* Radio France notamment ont renforcé leurs
mesures de sécurité et l'accès à leurs locaux à la suite des [coups de feu tirés lundi matin devant le quotidien 
Libération* ](http://www.franceinfo.fr/faits-divers/coups-de-feux-au-journal-liberation-un-photographe-blesse-selon-la-police-1217721-2013-11-18). Un photographe a été grièvement blessé. Vendredi, une agression similaire était survenue à BFMTV, il n'y avait pas eu de victimes.

Par ailleurs, des forces des
policiers sont venuse se positionner devant les plusieurs médias.

Une protection "indispensable" (Manuel Valls)


"Le préfet de police a pris de mesures de garde statique devant les organes de presse ", a expliqué Manuel Valls. "Cette protection s'avère indispensable et nous ferons pour interpeller cet individu" , a précisé le ministre de l'Intérieur.

"Toutes les mesures sont prises à la fois pour retrouver celui qui a commis cet acte et pour sécuriser l'ensemble des organes de presse dans la capitale" , a confirmé la ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filippetti, devant le siège de Libération. Selon elle, "c'est la première fois qu'un organe de presse est ainsi frappé".

À lire aussi  ►►► Coups de feux au journal Libération, un photographe blessé

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.