Attentat à Strasbourg : le plan Vigipirate relevé au niveau "urgence attentat"

Le tireur présumé, recherché par 350 personnes, est fiché S. Agé de 29 ans et né à Strasbourg, il devait être interpellé mardi matin mais il n'était pas à son domicile. 

Des policiers près des lieux de la fusillade à Strasbourg (Bas-Rhin), le 11 décembre 2018. 
Des policiers près des lieux de la fusillade à Strasbourg (Bas-Rhin), le 11 décembre 2018.  (CHINE NOUVELLE / SIPA / XINHUA)
Ce qu'il faut savoir

>> Ce direct est désormais terminé. Pour suivre les dernières informations sur l'attentat à Strasbourg, cliquez sur ce lien

Une fusillade près du marché de Noël à Strasbourg (Bas-Rhin), mardi 11 décembre, a fait au moins trois morts et 13 blessés, dont 8 dans un état grave. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi que le niveau du plan Vigipirate allait être relevé au niveau "urgence attentat", le plus élevé. 

Le tireur présumé, recherché par 350 personnes, est fiché S. Agé de 29 ans et né à Strasbourg, il devait être interpellé mardi matin mais il n'était pas à son domicile. Les habitants de la ville, confinés pendant plusieurs heures dans le centre, ont pu rentrer chez eux. La section antiterroriste du parquet de Paris est saisie, Emmanuel Macron s'est rendu place Beauvau, où est installé la cellule de crise interministérielle.

L'essentiel sur l'attentat à Strasbourg

Traque du suspect, réactions... Suivez notre direct >> à lire ici

Ce que l'on sait de l'attentat >> à lire ici

Qui est l'auteur présumé de l'attentat ?  >> à lire ici

EN IMAGES. "L'horreur au marché de Noël" : l'attentat de Strasbourg à la une des journaux régionaux  >> à lire ici

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #STRASBOURG

05h54 : La une de Libération, qui choisit de laisser l'attaque de Strasbourg dans un coin et offrir le gros de la page à la polémique de Mantes-La-Jolie fait couler beaucoup d'encre (numérique) sur les réseaux sociaux.

05h42 : Matinée chargée en perspective pour Christophe Castaner, qui répondra à France Inter ce matin vers 8 heures, avant de participer à distance au conseil des ministre puis au conseil de défense.

05h38 : Effectivement on ne peut évoquer une tentative d’attentat, en revanche le plan Vigipirate est passé en Alerte Urgence Attentat.

05h25 : Remarque de Jean-Charles Brisard, président du centre d'analyse du terrorisme, dans une interview au Parisien : "Rien qu’en France, depuis le début de l’année, au moins sept projets d’attaques ont été déjoués."

04h56 : @xyblat Il faut plusieurs conditions pour parler d'un attentat : une revendication d'un groupe connu, une radicalisation ou un mobile visant à inspirer la terreur. On ne peut pas encore le dire à l'heure actuelle, mais cette réponse peut évoluer dans le temps.

04h55 : Est ce que l'on peut parler d'un attentat?

04h48 : @Marc Je ne peux pas vous répondre précisément, mais la police allemande a renforcé les contrôles sur le pont de Kehl, qui mène en Allemagne, dès l'annonce de la fusillade.

Comme le suspect a déjà été condamné en Allemagne, on peut imaginer que les services des deux pays coopèrent.

04h48 : Les services anti-terroristes allemands collaborent-ils avec les services français dans l’éventualité que le meutrier a passé la frontière ?

04h47 : Le tireur présumé était fiché S. Rappelons que 26 000 personnes figurent sur ce fichier, dont 10 000 soupçonnés de radicalisation.

04h29 : @anonyme Non, le confinement a pris fin à 2 heures, selon la préfecture.

04h29 : Je prends le tgv pour strasbourg ce matin. Le coeur de ville est il tjrs boucle?

04h25 : Comme me le signale dans les commentaires, le réseau de transports en commun strasbourgeois CTS annonce que les bus et les trams circuleront normalement dans quelques heures.

04h19 : @anonyme On ne dispose que de très peu d'informations à ce stade, la police s'occupant de traquer le suspect plutôt que de donner des infos aux journalistes. On en saura sans doute plus lors de la conférence de presse du procureur de Paris dans la journée.

04h18 : Comment s’organisent les recherches du suspect ?

04h07 : France 3 Alsace a rencontré le voisin du suspect de la fusillade. Il a croisé les policiers qui ont perquisitionné son domicile mardi matin.

04h05 : Le quotidien Les Dernières Nouvelles d'Alsace ne sera pas en kiosque ce matin car les ouvriers qui impriment le journal n'ont pas pu accéder aux rotatives en raison de la fusillade. "Nos rotativistes qui prennent leur service en soirée se sont présentés vers 22h00 au point de contrôle près du siège du journal, ils ont décliné leur identité mais n'ont pas pu passer", regrette Dominique Jung, le rédacteur en chef des "DNA".

03h59 : L'un d'entre vous avait posé la question tout à l'heure, les manifestations sont bien interdites sur le territoire de la commune de Strasbourg.

03h52 : Un peu plus tôt dans la soirée, Theresa May ou encore Jean-Claude Juncker y étaient allés de leur tweet de compassion.

03h51 : Le premier ministre canadien Justin Trudeau présente les condoléances de son pays aux victimes de la fusillade de Strasbourg.

03h45 : On y apprend aussi que les personnes qui se retrouvaient sans hébergement pour cette nuit ont été accueillies au gymnase Schoepflin.

03h44 : Nouveau point de situation du préfet du Bas-Rhin, qui modifie légèrement le bilan : 3 morts, 11 blessés dont 5 graves.

03h43 : Le confinement du Parlement européen a pris fin vers 2 heures ce matin. Les eurodéputés ont été escortés vers leurs hôtels dans des bus escortés par la police.

03h42 : Vous l'aurez remarqué, le rythme du live s'est un peu ralenti, faute de nouvelles infos à vous communiquer. Mais nous restons là jusqu'au bout de la nuit.

03h37 : @anonyme Aucune interdiction ne frappe les trains demain. En revanche, selon l'évolution de la situation, vous aurez peut-être peu ou pas de transports en commun locaux.

03h33 : Les trains circuleront ils demain matin ? Je rentre chez moi à Strasbourg normalement demain aux alentours de 9h...

03h25 : La préfecture du Bas-Rhin confirme la fin du confinement dans la zone du centre-ville.

03h12 : @anonyme Seul le préfet du Bas-Rhin va signer l'arrêté interdisant les manifestations. Ce sera donc au pire limité au département, et peut-être même à la seule ville de Strasbourg.

03h11 : Les manifestations sont elles interdites à Strasbourg, ou dans toute la france?

03h02 : Voici l'intégralité de la conférence de presse de Christophe Castaner.

02h49 : Le hashtag #jesuisstrasbourg est massivement utilisé sur Twitter pour exprimer sa compassion.

02h46 : @anonyme Nous n'avons aucune information à ce sujet pour le moment. La dernière fois que la préfecture a communiqué sur le sujet, il y a trois heures, elle ne savait pas où se trouvait le suspect.

02h45 : Le tireur a t-il été localisé ?

02h40 : Après les attentats du 13-Novembre 2015, puis l'attaque au camion bélier de Berlin à Noël 2016, le budget de sécurité du marché de Noël de Strasbourg était passé de 300 000 à 1 million d'euros. Environ 260 policiers nationaux, 160 agents de sécurité privés, 50 policiers municipaux et plusieurs dizaines de militaires de l'opération Sentinelle sont mobilisés chaque jour pour sécuriser les accès et les allées du centre-ville jusqu'au 30 décembre.

02h32 : @lili Tout à fait. Les écoles seront ouvertes demain pour accueillir les enfants, mais les cours seront suspendus, les parents sont invités à garder leurs têtes blondes chez eux. Les collèges et lycées seront ouverts, poursuit l'académie sur Twitter. Je n'ai pas d'information sur les universités.

02h30 : Avez vous dès informations concernant l’activité Des universités et écoles à Strasbourg ? Seront elles ouvertes ?

02h23 : C'est quoi le niveau "urgence attentat" du plan Vigipirate ? Explication sur le site du gouvernement :

"Le niveau urgence attentat peut être mis en place à la suite immédiate d’un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action. Ce niveau est mis en place pour une durée limitée: le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise."

02h22 : Le gouvernement renforce le plan Vigipirate en urgence attentat, ce qui veut dire des contrôles renforcés aux frontières et sur tous les marchés de Noël en France "pour éviter tout risque de mimétisme."