Marseille : "un des gangs de narco-banditisme les plus importants de France" démantelé, annonce Castaner

Plusieurs véhicules ont été confisqués et un box de garage contenant des armes a été découvert.

Le ministre de l\'Intérieur Christophe Castaner, vendredi 3 mai 2019 à Toulon (Var).
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, vendredi 3 mai 2019 à Toulon (Var). (GERARD JULIEN / AFP)

Il s'agit d'un "des gangs de narco-banditisme les plus importants de France", selon les autorités. Susceptible d'être impliqué dans plusieurs règlements de compte, il a été démantelé lundi après l'interpellation de onze personnes à Marseille et ses alentours, s'est félicité vendredi 3 mai le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner.

Sept de ces personnes, âgées de 20 à 32 ans, ont été présentées à un juge d'instruction depuis vendredi matin dans le cadre d'une commission rogatoire pour "association de malfaiteurs en bande organisée", a précisé le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux, à l'occasion d'une visite du ministre à l'hôtel de police de Marseille. Le parquet a requis leur placement en détention provisoire.

"Différents règlements de compte"

Lundi, sur la base de renseignements de le police judiciaire et de la sûreté départementale, 11 personnes avaient été interpellées à Marseille et sur le pourtour de l'Etang de Berre, a précisé le directeur interrégional de la police judiciaire (DIPJ) Eric Arella.

Ces personnes font partie "d'une équipe majeure susceptible d'être impliquée dans différents règlements de compte", selon cette même source. Plusieurs véhicules ont été confisqués et un box de garage contenant des armes a été découvert. Quelque 150 000 euros en liquide ont également été saisis, a indiqué le procureur de la République.

"On a retrouvé des éléments d'organisation et de logistique chez ces individus qui pourraient les lier à des actes de force et d'intimidation comme les coups de feu de la Bricarde et des règlements de compte", a ajouté le procureur de la République. Le dimanche 24 mars, le quartier populaire de la Bricarde, à Marseille, avait été le théâtre de "tirs d'intimidation" à la kalachnikov. Des hommes avaient surgi dans deux voitures vers 13h30 et fait feu sans faire de blessé.