Côtes-d'Armor : prison avec sursis pour un homme qui a filmé des centaines de femmes dans des toilettes publiques

Une jeune femme a découvert le stratagème en 2017 dans un supermarché de Loudéac (Côtes-d'Armor). "Au moins 400 victimes sont recensées", selon la présidente du tribunal qui a rendu son verdict, mardi.

Le palais de justice de Saint-Brieuc(Côtes-d\'Armor).
Le palais de justice de Saint-Brieuc(Côtes-d'Armor). (RADIO FRANCE / JOHAN MOISON)

Un père de famille breton a été condamné, mardi 26 juin, à neuf mois de prison avec sursis pour avoir dissimulé son téléphone dans des toilettes publiques afin de filmer l'intimité des femmes, rapporte France Bleu Armorique. Le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) l'a également condamné à une obligation de soins. "Au moins 400 victimes sont recensées", selon la présidente du tribunal.

Découvert en 2017

Une jeune femme a découvert le stratagème en 2017 dans un supermarché de Loudéac. Un téléphone portable était caché dans les toilettes, posé sur une poubelle et dissimulé sous du papier. Il était en train de filmer "depuis huit minutes", explique-t-elle. L'auteur, un magasinier-cariste qui habite le secteur, a rapidement été identifié.

Lors d'une perquisition à son domicile, les gendarmes ont trouvé dans son ordinateur des vidéos tournées entre 2014 et 2017. L'homme a même installé son téléphone dans les toilettes de la maternité de l'hôpital de Saint-Brieuc. Lors de sa comparution, le prévenu a évoqué des "frustrations" dans son couple. "Il ne se passait plus grand chose avec ma femme", s'est-il justifié. Il s'est excusé : "J'ai honte d'avoir fait ça."