Cet article date de plus de huit ans.

Contrôlé pour avoir brûlé un feu rouge, il avoue avoir tué son amie

Après avoir mortellement poignardé son amie dans la nuit de mardi à mercredi, un homme de 22 ans s'est enfui en voiture. Il a alors été contrôlé pour avoir franchi un feu rouge et a spontanément avoué son crime.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (IDÉ)

Alors qu'il vient de mortellement blesser d'un coup de couteau sa petite amie de 26 ans dans la soirée de mardi, un jeune homme d'une vingtaine d'années prend la fuite en voiture jusqu'à Bressols (Tarn-et-Garonne). Une dizaine de minutes plus tard, il est contrôlé pour avoir franchi un feu rouge.

"Vous
m'arrêtez parce que j'ai tué mon amie ?"

Les gendarmes posent alors la traditionnelle question au conducteur :"Vous savez pourquoi on vous arrête?".  Mais, à leur surprise, celui-ci répond spontanément : "Vous m'arrêtez parce que j'ai tué mon amie ?"

Le corps de la jeune femme sera lui retrouvé dans une rue d'un quartier résidentiel des bords du Tarn. Le conducteur aurait tenté de la réanimer après l'avoir traînée sur une dizaine de mètres. En vain. Les circonstances du drame restent à élucider. Selon les premières éléments de l'enquête, le motif du meurtre pourrait être une rupture sentimentale.

Le jeune homme a été placé en garde à vue.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.