Bretagne : les gendarmes interviennent pour... une crêpe pas assez sucrée

Dimanche 31 juillet, deux clientes d'une crêperie des Côtes-d'Armor ont menacé de briser la vitrine du restaurant car une des crêpes servies n'était pas assez sucrée. Les gendarmes ont dû intervenir. 

Une crêpe en cours de cuisson, en Bretagne. (Photo d\'illustration)
Une crêpe en cours de cuisson, en Bretagne. (Photo d'illustration) (FRED TANNEAU / AFP)

L'anecdote insolite ne manque pas de sel. Une histoire de crêpe pas assez sucrée a contraint les gendarmes des Côtes-d'Armor à intervenir dimanche 31 juillet en soirée dans une crêperie de Trégor, pour mettre fin à une dispute entre le gérant et des clientes. L'histoire, repérée mercredi 2 août par France Bleu Breizh Izel, a été rapportée mardi par la gendarmerie de Côtes-d'Armor, sur leur page Facebook.

Les clientes ont menacé de briser la vitrine

"Dimanche soir, des clientes d'une crêperie du Trégor quittent l'établissement après avoir réglé leur note. Quelques minutes plus tard, les jeunes femmes reviennent pour se plaindre 'qu'une des crêpes servies n'a pas été assez sucrée'", rapportent les gendarmes.

"Ces dernières, très virulentes - et menaçant de briser la vitrine du restaurant - sont finalement repoussées par le tenancier et par des clients venus à sa rescousse, juste avant l'arrivée des gendarmes", ajoutent encore les gendarmes.