Cet article date de plus de huit ans.

Braquage meurtrier à Saint-Ouen : Taubira envisage de modifier la loi sur les sorties de détenus

La ministre de la Justice a "commandé un examen précis" des textes de loi pour savoir s'il serait possible de "modifier la législation applicable aux sorties de détenus".

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La ministre de la Justice, Christiane Taubira, quitte le palais de l'Elysée à Paris, le 30 septembre 2015. (YANN KORBI / CITIZENSIDE.COM / AFP)

Christiane Taubira a envisagé, mardi 6 octobre, de "modifier" la loi sur les sorties de détenus, après qu'un policier a été grièvement blessé la veille lors d'une fusillade en Seine-Saint-Denis. Il a été touché à la tête et au cou par le tireur, un prisonnier qui n'avait pas réintégré son établissement pénitentiaire après une permission de sortie pour démarches familiales. Le suspect a succombé à ses blessures après la fusillade, lundi. L'officier de la brigade anticriminalité de Saint-Denis était toujours "dans un état désespéré", mardi. 

La ministre de la Justice a indiqué avoir "commandé un examen précis" des textes de loi, "pour savoir s'il y a lieu de les modifier de façon (...) à imposer systématiquement une escorte pour certains détenus, y compris pour ces motifs de maladie grave ou de formalités administratives suite à un décès".

Des syndicats demandent "des comptes" à la ministre

"En tant que ministre, ma responsabilité est aussi de tout faire pour que le suivi des détenus soit le plus serré et le plus adapté à la personnalité des individus, pour éviter que de tels drames ne se reproduisent", avait déclaré la garde des Sceaux dans un communiqué publié plus tôt dans la journée. 

La ministre a en outre promis de ne se ranger "ni derrière la fatalité, ni derrière l'erreur d'autrui". Des syndicats de policiers ont appelé Christiane Taubira à rendre "des comptes". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.