Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo A Nice, Valls tente de rassurer les commerçants

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
AUDREY RICHIER ET RAYMOND CHAPELARD - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le ministre de l'Intérieur a dit comprendre "l'exaspération et la colère des commerçants", après le braquage d'un bijoutier qui a tué l'un de ses agresseurs.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, s'est rendu à Nice (Alpes-Maritimes), mardi 17 septembre, une semaine après le braquage d'un bijoutier qui a tué l'un de ses agresseurs.

"Nous comprenons l'émotion, l'exaspération, la colère ressenties par les commerçants. (...) Nous comprenons aussi l'inquiétude et la colère de nos concitoyens. (...) C'est un cri d'alarme et nous souhaitons y répondre", a assuré le ministre, au lendemain d'une manifestation qui a rassemblé entre 800 et 1000 personnes, dont de nombreux commerçants, dans le centre-ville de Nice.

Manuel Valls a jugé qu'il fallait "davantage intégrer [les] forces de l'ordre dans la vie des quartiers, avec la présence notamment de patrouilles pédestres", en "partenariat avec les policiers municipaux", en priorité dans les "secteurs criminogènes"."Ce sera le cas dans le quartier Notre-Dame", au centre de Nice, là où le braquage a eu lieu, a-t-il assuré. "Mais il n'y a pas de recette miracle, a-t-il prévenu. Il faudra du temps et du travail."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.