Attentats de Paris : la piste belge se dessine

Plusieurs personnes ont été arrêtées samedi dans la commune bruxelloise de Molenbeek. Des arrestations liées à la vague d'attentats qui a fait au moins 129 morts vendredi à Paris et Saint-Denis.

(Des perquisitions en lien avec les attentats de Paris et Saint-Denis ont eu lieu samedi matin dans la commune bruxelloise de Molenbeek © Maxppp)

Plusieurs interpellations ont eu lieu samedi en Belgique en lien avec les attaques terroristes perpétrées la veille en France. Ces arrestations "peuvent être vues en connexion avec une voiture Polo grise louée en Belgique retrouvée devant (la salle du) Bataclan ", l'un des lieux les plus sanglants des attentats perpétrés vendredi dans la capitale française et devant le Stade de France, a indiqué le ministre belge de la Justice, Koen Geens, sur la RTBF.

Depuis le début de l’après-midi, une vaste opération policière a notamment été menée dans la commune bruxelloise de Molenbeek-Saint-Jean, quartier connu comme un fief islamiste important. On peut signaler que le terroriste Mehdi Nemmouche, le tueur du musée juif de Bruxelles, a vécu dans ce quartier après son retour de Syrie. Trois immeubles de ce quartier ont été perquisitionnés. 

Les précisions samedi soir à Bruxelles de Quentin Dickinson. Il répond à Olivier Boy
--'--
--'--

Arrestation possible du loueur de la Polo qui aurait servi aux terroristes à Paris

Parmi les personnes interpellées pourrait donc figurer le loueur de la Polo immatriculée en Belgique et que plusieurs témoins disent avoir vu dans Paris la veille avec les terroristes à l'intérieur.

Le parquet fédéral belge a ouvert une enquête spécifique confiée à un juge d’instruction antiterroriste bruxellois. Les individus interpellés samedi "ne sont pas connus des services de renseignement français ", a indiqué samedi soir le procureur de Paris, François Molins.