VIDEO. Le témoignage poignant du frère de Ahmed Merabet, le policier assassiné par les frères Kouachi

Le policier a été abattu en pleine rue, après l'attentat contre Charlie Hebdo. 

A.JOLLY / FRANCE 2

Ahmed Merabet avait 42 ans. Le policier, de la brigade VTT du commissariat central du 11e arrondissement de Paris, a été froidement abattu dans la rue par les frères Kouachi, mercredi 7 janvier, après l'attentat contre "Chalie Hebdo". Dans une vidéo, désormais supprimée de Facebook, on le voit gisant au sol, blessé par un premier tir. L'un des tueurs s'approche de lui et l'abat d'une balle dans la tête, tirée à bout portant.

 

"Un homme d'engagement qui avait la volonté de veiller sur sa maman et les siens". C'est par ces mots qu'Ahmed Merabet est décrit par son frère, avant de fondre en larmes. "Pilier de la famille, ses responsabilités ne l'empêchaient pas d'être un fils protecteur, un frère taquin, un tonton gâteux et un compagnon aimant."

"Ce n'est pas deux terroristes qui vont représenter tous les musulmans"

Un discours poignant, suivi d'un appel à ne pas faire d'amalgame. "L'islam est une religion de paix, de partage et d'amour, explique le frère de confession musulmane. Ce n'est pas deux terroristes, deux fous, qui vont représenter tous les musulmans. Nous n'avons rien à voir avec ça."

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Malek Merabet, le 10 janvier 2014. 
Malek Merabet, le 10 janvier 2014.  (MARTIN BUREAU / AFP)