"Charlie Hebdo" : l'un des deux suspects aurait été entraîné par Al-Qaïda au Yémen, selon le "New York Times"

Le quotidien cite des sources officielles du renseignement américain.

Portraits de Chérif Kouachi (G) et Said Kouachi, diffusés par la préfecture de police de Paris, le 8 janvier 2015.
Portraits de Chérif Kouachi (G) et Said Kouachi, diffusés par la préfecture de police de Paris, le 8 janvier 2015. (POLICE FRANCAISE)

Alors que les deux hommes suspectés d'êtres les auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo se poursuit, jeudi 8 janvier, des détails sur leurs parcours font surface. Le New York Times (en anglais) affirme que Said Kouachi, le plus âgé des deux frères, a suivi un entraînement avec Al-Qaïda au Yémen, en 2011. Le quotidien américain cite des sources officielles du renseignement américain et précise qu'il aurait été encadré pendant plusieurs mois par cette antenne locale d'Al-Qaïda.

Sur la liste noire des Etats-Unis depuis années

Lors de cet entraînement, il aurait notamment appris à manier les armes de combat. Des aptitudes qui ont été observées sur les images de l'assaut. En effet, sur les différentes vidéos tournées lors de l'attaque, les deux hommes tiennent leurs kalachnikovs serrées près du corps, tirent au coup par coup et non en rafales, "ce qui démontre qu'ils ont été entraînés à s'en servir et qu'ils n'ont pas pu agir sur un coup de tête", assure un policier cité par l'AFP. 

Le New York Times ajoute que les deux frères sont fichés dans les bases de données américaines comme de potentiels terroristes et qu'ils figurent, depuis des années, parmi les personnes interdites de vols vers les Etats-Unis.