Procès Charlie Hebdo : la mère de Clarissa Jean-Philippe témoigne

Depuis jeudi 17 septembre, le tribunal de Paris s’arrête sur les événements de la journée du 8 janvier 2015. Ce jour-là, Clarissa Jean-Philippe, une jeune policière municipale est morte, victime d’Amedy Coulibaly, à Montrouge (Hauts-de-Seine). Vendredi 18 septembre, sa mère est venue témoigner à la barre.

FRANCE 3

C’est une mère à bout de force qui est venue de Martinique pour témoigner, vendredi 18 septembre, à l’audience. Elle est venue parler de Clarissa Jean-Philippe, la jeune policière municipale tuée par Amedy Coulibaly, à Montrouge (Hauts-de-Seine), le 8 janvier 2015. Il y a cinq ans, la veille de sa mort, inquiète après l’attentat de Charlie Hebdo, elle lui avait téléphoné.

“Maman est inquiète pour toi”

“Je lui ai dit : 'maman est inquiète pour toi'. Elle m’a dit : ‘Maman ne t’inquiète pas, je suis malade, je n’irai pas au travail”, raconte Marie-Louisa Jean-Philippe, très émue. Finalement, la jeune femme changera d’avis. Le matin du 8 janvier 2015, la veille de l’attaque meurtrière de à l’Hyper Cacher intervient avec un collègue sur un banal accident de la route à Montrouge. Elle tombera sous les balles d’Amedy Coulibaly.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le tribunal de Paris, où se tient le procès des attentats de janvier 2015 qui s\'est ouvert le 2 septembre 2020.
Le tribunal de Paris, où se tient le procès des attentats de janvier 2015 qui s'est ouvert le 2 septembre 2020. (MATHIEU MENARD / HANS LUCAS / AFP)