Procès du meurtre d'Hélène Pastor : le gendre de la milliardaire a "commandité l'assassinat", selon son avocat

L'avocat général avait requis, vendredi, la perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans à l'encontre du principal accusé, Wojcieh Janowski.

Un avocat de Wojciech Janowski, Eric Dupond-Moretti, s\'exprime en marge du procès de son client, le 17 septembre 2018, au tribunal d\'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).
Un avocat de Wojciech Janowski, Eric Dupond-Moretti, s'exprime en marge du procès de son client, le 17 septembre 2018, au tribunal d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). (MAXPPP)

L'avocat de Wojcieh Janowski, Eric Dupond-Moretti, a affirmé, mardi 16 octobre, au dernier jour du procès du meurtre de la milliardaire monégasque Hélène Pastor, que son client, gendre de la victime, était "coupable d'avoir commandité l'assassinat" de sa belle-mère. Il s'agit d'un rebondissement dans ce procès hors-norme, où Wojcieh Janowski a jusqu'ici nié avoir tenu ce rôle. Lors de la plaidoirie de son avocat, l'accusé est apparu prostré, la tête baissée, et en pleurs, selon le journaliste de franceinfo sur place. Eric Dupont-Moretti a en revanche plaidé l'acquittement pour le meurtre du garde du corps d'Hélène Pastor, également tué lors de la fusillade.

Avant de se rétracter, l'ex-consul honoraire de Pologne à Monaco avait avoué en garde à vue, assurant avoir voulu protéger sa compagne, psychologiquement malmenée par sa mère selon lui. L'avocat général avait requis, vendredi, la perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans à son encontre. Le verdict est attendu mercredi.

Hélène Pastor, 77 ans, héritière d'un empire immobilier monégasque, et son aide égyptien, Mohamed Darwich, 63 ans, avaient été mortellement blessés par balle, le 6 mai 2014, devant un hôpital à Nice. Dix personnes sont jugées devant les assises pour leur participation, à des degrés divers, à ce double assassinat.