Allemagne : la police relance un avis de recherche pour les "retraités de la bande à Baader"

La police criminelle du Land de Basse-Saxe a lancé, lundi, un nouvel avis de recherche visant trois anciens membres de la bande à Baader. Ils sont soupçonnés de plusieurs braquages et vols, commis dans le but de financer leur train de vie actuel.

La police criminelle du Land de Basse-Saxe a publié, lundi 13 novembre 2017, un nouvel avis de recherche visant trois anciens membres de la bande à Baader.
La police criminelle du Land de Basse-Saxe a publié, lundi 13 novembre 2017, un nouvel avis de recherche visant trois anciens membres de la bande à Baader. (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

La police criminelle du Land de Basse-Saxe a publié, lundi 13 novembre, un nouvel avis de recherche visant trois anciens membres de la Fraction armée rouge, plus connue sous le nom de bande à Baader, du nom du terroriste d'extrême gauche Andreas Baader. Ces deux hommes et une femme, désormais surnommés les "retraités de la bande à Baader", sont soupçonnés de plusieurs braquages et vols, commis dans le but de financer leur train de vie actuel.

Malgré des recherches intensives à partir de photos obtenues en 2016, aucun indice permettant de localiser les personnes recherchées n'a pu être trouvé

Police du Land de Basse-Saxe

Communiqué

"Ernst-Volker Staub, 63 ans, Burkhard Garweg, 49 ans, et Daniela Kletter, 59 ans, sont soupçonnés d'avoir commis au moins neuf braquages dans le nord de l'Allemagne", explique la police la police dans son communiqué. Le trio appartient à ce qui a été nommé la "troisième génération" de la Rote Armee Fraktion (Fraction armée rouge), qui a sévi dans les années 1990. La RAF, menée par Andreas Baader et Ulrike Meinhof, est un groupe terroriste d'extrême gauche qui a été actif de 1968 à 1998 en Allemagne de l'Ouest, durant les "années de plomb".

Si la police a mené des recherches intensives sur Staub, Garweg et Kletter, à partir de photos obtenues en 2016, les forces de l'ordre regrettent qu'"aucun indice permettant de localiser les personnes recherchées n'a pu être trouvé". Le communiqué explique qu'"afin d'obtenir de nouveaux indices déterminants, les enquêteurs décident de poursuivre les recherches à partir de deux photos inédites et une vidéo des personnes recherchées".

La vidéo montre les suspects en train de commettre un braquage à Hildesheim, près de Hanovre, en mai 2016. Les photos ont été prises dans un bus des transports en commun d'Osnabrück, dans la même région.

La police promet une récompense pouvant atteindre jusqu'à 80 000 euros pour tout indice qui conduirait à retrouver les anciens terroristes. Les enquêteurs précisent que le trio peut être armé, et appelle les éventuels témoins à ne pas intervenir. Des recherches sont également menées dans les pays limitrophes de l'Allemagne, dont la France.