Viande de cheval : la liste des produits retirés

Picard, Monoprix, Système U... Vingt jours après le début du retrait des lasagnes Findus, la liste des enseignes concernées par la polémique s'est allongée. Francetv info vous en donne le détail.

Un plat surgelé Findus dans un four, le 11 février 2013 à Paris.
Un plat surgelé Findus dans un four, le 11 février 2013 à Paris. (A. GELEBART / 20 MINUTES / SIPA)

Pas un jour (ou presque) sans une nouvelle annonce de retrait. Depuis la découverte de viande de cheval dans des lasagnes Findus, annoncée le 7 février, de nombreuses enseignes ont procédé au retrait de produits surgelés des ventes. Dernier en date : Panzani, mardi 26 février. Dans certains cas, la présence de viande chevaline est avérée ; dans d'autres, le principe de précaution a prévalu. Francetv info revient sur les plats suspects, marque par marque.

Findus 

Le scandale est parti des lasagnes, mais les pâtes ne sont pas les seuls produits retirés par Findus. L'industriel a également rappelé sa moussaka et son hachis parmentier. Les lots suspects sont précisés par l'association 60 millions de consommateurs (ainsi que pour l'ensemble des marques).

Saurez-vous reconnaître ces produits ?
Saurez-vous reconnaître ces produits ? (MAXPPP)

 Picard

Le spécialiste du surgelés a été le premier distributeur à retirer certains de ses produits de ses rayons. Bye bye les lasagnes à la bolognaise et le chili con carne, fabriqués en son nom par Comigel sans respecter le cahier des charges de Picard.

Les lots 14/12 et 315/12 ont été retirés.
Les lots 14/12 et 315/12 ont été retirés. (MAXPPP)

Auchan

L'histoire s'est finie par un "couic" pour certains lots de lasagnes et de moussaka commercialisés par l'enseigne au rouge-gorge, comme le rapporte 60 millions de consommateurs.

La moussaka et les lasagnes de marque Auchan ont été retirées.
La moussaka et les lasagnes de marque Auchan ont été retirées. (MAXPPP)

Casino

300 grammes, 500 grammes, 1 kilo : peu importe le poids, trois lots de hachis parmentier de la marque Casino ont connu une fin de vie prématurée.

Sourire crispé pour le PDG de Casino, Jean-Charles Naouri, lors de la présentation des résultats du groupe, le 21 février 2013 à Paris.
Sourire crispé pour le PDG de Casino, Jean-Charles Naouri, lors de la présentation des résultats du groupe, le 21 février 2013 à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)

Carrefour

Comme dans la plupart des enseignes, le retrait concerne les lasagnes à la bolognaise surgelées. Mais aussi les cannellonis à la bolognaise de la marque distributeur. Par ailleurs, des lasagnes et cannellonis de la marque Grand Jury (groupe Carrefour) ont aussi été retirées. Carrefour fait partie des enseignes qui se sont depuis engagées à n'utiliser que de la viande française.

La viande de cheval est interdite sur le siège avant.
La viande de cheval est interdite sur le siège avant. ( MAXPPP)

Cora

C'est l'enseigne qui a retiré le plus de produits surgelés différents, pour un total de six lots. Ses lasagnes, spaghettis à la bolognaise, cannellonis et hachis parmentier ont été retirés des rayons.

Chez Cora aussi, tous les retraits concernent des produits surgelés.
Chez Cora aussi, tous les retraits concernent des produits surgelés. ( MAXPPP)

Monoprix

Vous raffoliez du hachis parmentier de ce distributeur ? Vous avez peut-être mangé du cheval contenu dans un lot de ce produit, comme le rapporte toujours 60 millions de consommateurs.

Le hachis de la marque Monoprix a été retiré.
Le hachis de la marque Monoprix a été retiré. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Système U

Les produits retirés sont des cannellonis et de la moussaka. Décidément, deux classiques du scandale de la viande de cheval dans les surgelés.

Anne, responsable du rayon surgelés du Super U de Wittelsheim (Haut-Rhin), retire les cannellonis de la marque U, le 11 février 2013.
Anne, responsable du rayon surgelés du Super U de Wittelsheim (Haut-Rhin), retire les cannellonis de la marque U, le 11 février 2013. ( MAXPPP)

Thiriet

Le rival du groupe Picard a décidé de frapper fort. Ce spécialiste du surgelé a retiré de la vente et détruit tous ses produits fournis par Comigel, selon Le Figaro. Il s'agit de la moussaka, des cannellonis, du chili con carne, de l'estouffade de bœuf purée, du hachis parmentier et des lasagnes, comme le précise ce communiqué du groupe.

Capture d\'écran du site de Thiriet.
Capture d'écran du site de Thiriet. ( FRANCETV INFO)

Nestlé

Le numéro 1 de l'agroalimentaire a retiré plusieurs plats préparés en France, vendus sous la marque Davigel. Contrairement aux produits des autres marques, il s'agissait de lasagnes destinées aux restaurateurs, commercialisées par Nestlé Professional, précise Sud Ouest.

Les lasagnes Nestlé étaient destinées aux professionnels de la restauration.
Les lasagnes Nestlé étaient destinées aux professionnels de la restauration. (NICHOLAS RATZENBOECK / AFP)

Ikea

Le fabricant de meubles, épicier à ses heures perdues, a annoncé lundi 25 février le retrait de ses boulettes de viande dans 24 pays, principalement d'Europe. De premiers résultats de tests ont toutefois indiqué mardi l'absence de viande de cheval.

Des panneaux publicitaires concernant des boulettes de viande Ikea sont retirés d\'un parking de l\'enseigne à Stockholm (Suède), le 25 février 2013.
Des panneaux publicitaires concernant des boulettes de viande Ikea sont retirés d'un parking de l'enseigne à Stockholm (Suède), le 25 février 2013. (JESSICA GOW / SCANPIX / AFP)

Panzani

C'est le dernier nom à s'être ajouté à la liste, mardi. Du cheval a été détecté dans des raviolis de la marque, fabriqués par William Saurin, lui-même "victime d'une tromperie par un de ses fournisseurs" selon le magazine spécialisé LSA.

Xavier Riescher, le directeur général de Panzani France, le 22 octobre 2009 à Lyon.
Xavier Riescher, le directeur général de Panzani France, le 22 octobre 2009 à Lyon. ( MAXPPP)