Cet article date de plus de neuf ans.

Enregistrements de Merah : le parquet ouvre une information judiciaire

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire contre X, pour "violation du secret de l'instruction". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des caméras de télévision devant l'appartement de Mohamed Merah, le 23 mars 2012 à Toulouse (Haute-Garonne). (JEAN-PHILIPPE ARLES / REUTERS)

Après le CSA, c'est au tour du parquet de Paris de passer à l'action après la diffusion par TF1 d'enregistrements audio entre Mohamed Merah et les policiers du Raid lors du siège de son appartement. Il a ouvert mercredi 11 juillet une information judiciaire contre X, notamment pour "violation du secret de l'instruction".

L'instruction portera également sur les qualifications de "violation du secret professionnel" et recel, précise une source judiciaire à l'AFP. Le parquet avait ouvert, dimanche, une enquête préliminaire à la suite de la diffusion de ces enregistrements. L'information judiciaire est un cadre procédural jugé plus approprié, puisqu'il implique la désignation d'un juge d'instruction.

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices" chargée de l'enquête, a tenté sans succès lundi de récupérer auprès de la société de production Éléphant et Cie les enregistrements audio, dans le cadre d'une demande de remise volontaire. La société a refusé de les lui donner.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaires

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.