Toulouse : l'homme interpellé serait bien le "troisième homme" évoqué par le frère de Merah

Un homme et son ex-compagne, soupçonnés d'avoir aidé le tueur à voler le scooter qu'il a utilisé pour ses crimes, ont été interpellés et placés en garde à vue dans la région de Toulouse.

L\'une des rares images de Mohamed Merah, le tueur de Toulouse.
L'une des rares images de Mohamed Merah, le tueur de Toulouse. (FRANCE 2)

AFFAIRE MERAH – Un homme et son ex-compagne, tous deux âgés de 38 ans, ont été arrêtés mardi 4 décembre au matin dans l'enquête sur l'affaire Merah dans la région de Toulouse. L'homme serait un ami d'enfance de Mohamed Merah et serait soupçonné de l'avoir aidé.

Mohamed Merah a assassiné froidement trois parachutistes, puis trois enfants et un enseignant juif en mars à Toulouse (Haute-Garonne) et à Montauban (Tarn-et-Garonne). Il a été tué lors de l'assaut de son domicile par le Raid, à Toulouse, le 22 mars. Seul son frère Abdelkader a jusqu'à présent été mis en examen et écroué pour complicité. Francetv info vous explique ce qu'il faut retenir de ces nouvelles arrestations.

Qui sont les deux personnes interpellées ?

L'homme, interpellé dans le quartier de Rayssac, à Albi (Tarn), est issu de la communauté des gens du voyage, mais a été décrit par les policiers cités par l'AFP comme "sédentarisé" et converti à l'islam. Il serait par ailleurs connu de la justice. 

L'autre personne est son ex-compagne. Interpellée aux Izards, le quartier toulousain de Mohamed Merah, elle était entendue à Toulouse mardi matin, a indiqué une source proche de l'enquête. Son ancien compagnon, lui, n'avait pas encore été acheminé vers la Ville rose.

Tous deux ont été interpellés sans heurts lors d'une opération menée par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) et la Sous-direction antiterroriste (Sdat) de la police judiciaire. Ils ont été rapidement placés en garde à vue.

De quoi sont-elles soupçonnées ?

Selon la source policière citée par l'AFP, les deux personnes sont "susceptibles d'avoir apporté une aide à Merah dans la commission des faits"

Plus précisément, l'homme serait soupçonné d'avoir aidé Mohamed Merah à voler le scooter utilisé pour commettre les assassinats. Si ceci était avéré, il resterait à savoir si ce complice présumé était au courant de l'usage que le tueur comptait en faire. Son ex-compagne, elle, est soupçonnée d'avoir été au courant du vol et de n'avoir rien dit.

Comment ont-elles été identifiées ?

Les enquêteurs, qui s'emploient depuis le début à savoir si Mohamed Merah a agi seul ou s'il a eu des complices, cherchent aussi à savoir comment l'assassin, aux maigres revenus officiels, se finançait et comment il s'est procuré son arsenal.

Abdelghani Merah, frère aîné de Mohamed Merah, avait déjà évoqué sur M6, dans un reportage diffusé le 11 novembre, l'hypothèse d'un "troisième homme", possible complice du vol, correspondant au profil de l'homme interpellé. 

Selon France Inter, l'homme arrêté serait bien celui dont parlait Abdelghani Merah, "un ami d'enfance des Merah à Toulouse". C'est un long interrogatoire, récent, d'Abdelghani Merah qui aurait conduit à l'arrestation.