Al-Qaïda revendique la tuerie de Toulouse

Le texte, signé par l'organisation "Jund al-Khilafah" (les soldats du Califat), appelle la France à reconsidérer sa politique "hostile" aux musulmans.

Un adolescent effondré après la tuerie du collège-lycée Ozar Hatorah de Toulouse (Haute-Garonne), le 19 mars 2012.
Un adolescent effondré après la tuerie du collège-lycée Ozar Hatorah de Toulouse (Haute-Garonne), le 19 mars 2012. (REMY GABALDA / AFP)

Un groupe lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué, dans un communiqué mis en ligne jeudi 22 mars, la tuerie dans le collège-lycée juif Ozar-Hatorah de Toulouse (Haute-Garonne), survenue lundi. Le groupe appelle la France à reconsidérer sa politique "hostile" aux musulmans, estimant qu'elle ne lui apportera que "le malheur et la destruction".

Le texte est signé par l'organisation "Jund al-Khilafah" (les soldats du Califat) qui a par le passé revendiqué des attaques en Afghanistan et au Kazakhstan. Il a été publié sur le site Shamikh, qui diffuse généralement les communiqués d'Al-Qaïda. 

Selon le communiqué, la tuerie de Toulouse a été perpétrée par "Youssef le Français", qualifié "d'un des chevaliers de l'islam". "Cette opération bénie a ébranlé les piliers sionisto-croisés dans le monde entier (...) et nous la revendiquons", affirme le texte.

Pas de commentaire du ministère de l'Intérieur

"Le ministère de l'Intérieur se refuse à tout commentaire pour le moment", a déclaré à l'Agence France-Presse le porte-parole du ministère, Pierre-Henry Brandet.

Cette tuerie a été imputée à Mohamed Merah, tué jeudi lors d'un assaut d'un Raid et qui a endossé la responsabilité des trois séries d'assassinats à Toulouse et Montauban (Tarn-et-Garonne). Avant la revendication d'Al-Qaïda, difficile à vérifier, le procureur de Paris avait indiqué que Mohamed Merah avait filmé l'intégralité des meurtres. "On le voit commettre sa tuerie sur les lieux de l'école juive de Toulouse lundi matin", a précisé François Molins.