Nafissatou Diallo a intenté lundi une action devant la justice civile à New York, selon l'agence Reuters

La plainte reprend le déroulé des événements tels que les a racontés Nafissatou Diallo et conclut: "Pensant bénéficer de l'immunité, le défendant Strauss-Kahn a intentionnellement, brutalement et violemment agressé sexuellement Mme Diallo et ce faisant humilié, dégradé, abusé et privé Mme Diallo de sa dignité de femme".

Nafissatou Diallo
Nafissatou Diallo (AFP - Timothy A. Clary)
La plainte reprend le déroulé des événements tels que les a racontés Nafissatou Diallo et conclut: "Pensant bénéficer de l'immunité, le défendant Strauss-Kahn a intentionnellement, brutalement et violemment agressé sexuellement Mme Diallo et ce faisant humilié, dégradé, abusé et privé Mme Diallo de sa dignité de femme".

La plainte a été déposée devant un tribunal du Bronx, à New York, où vit la femme de chambre d'origine guinéenne de 32 ans.. Cette nouvelle procédure n'empêche pas la procédure au pénal de continuer.

L'avocat de Nafissatou Diallo, Kenneth Thompson, avait annoncé le 28 juillet qu'il allait engager "bientôt" des poursuites au civil alors que la procédure pénale traîne en longueur et que les défenseurs de l'accusatrice de Dominique Strauss-Kahn tentent de convaincre le procureur Cyrus Vance de ne pas abandonner les poursuites pénales. La prochaine audience est prévue le 23 août.

Indépendante de la procédure pénale, la plainte au civil, vise à obtenir une compensation financière. Elle est aussi moins contraignante pour l'accusation. Au pénal, aux Etats-Unis, la culpabilité doit en effet être établie au-delà de tout doute raisonnable. Au civil, en revanche, la personne se disant victime d'une agression sexuelle doit simplement apporter plus d'éléments en sa faveur que la défense, ce qui s'appelle prépondérance de preuves.