Cet article date de plus d'onze ans.

Les avocats de DSK ont recruté des détectives privés chevronnés pour enquêter sur la femme de chambre

Les détectives ont pour mission de trouver les failles dans la version des faits avancée par le procureur.Ils vont donc fouiller la vie et le passé de la femme de chambre qui accuse M. Strauss-Kahn d'agressions sexuelles afin d'y dénicher des informations pouvant discréditer son témoignage et innocenter du même coup l'ancien patron du FMI.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le Sofitel de Manhattan où travaillait la femme de chambre qui accuse DSK d'agression sexuelle le 14 mai 2011. (AFP / Getty Images North America / Monica Graff)

Les détectives ont pour mission de trouver les failles dans la version des faits avancée par le procureur.

Ils vont donc fouiller la vie et le passé de la femme de chambre qui accuse M. Strauss-Kahn d'agressions sexuelles afin d'y dénicher des informations pouvant discréditer son témoignage et innocenter du même coup l'ancien patron du FMI.

L'embauche de détectives privés - des anciens procureurs, d'ex-enquêteurs et des retraités du FBI - est courante aux Etats-Unis pour les prévenus fortunés.

Les détectives vont tenter "d'en savoir plus sur la plaignante. Qui est-elle? Personne ne le sait à ce stade", explique Todd Henry, d'un cabinet d'avocats qui travaille avec des enquêteurs privés.

Les fins limiers au service de DSK pourraient aller jusqu'en Guinée
"Ils vont probablement essayer de découvrir quels jours et à quelles heures elle travaillait, savoir s'ils (M.Strauss-Kahn et la jeune femme) ont eu des contacts par le passé, sexuels ou non" afin de prouver éventuellement qu'ils se connaissaient au moins un peu, dit-il.

Les détectives de DSK vont aussi tenter de savoir si la jeune femme a déjà été arrêtée, si elle consomme de la drogue, si elle boit beaucoup, des éléments "qui pourraient miner sa crédibilité", ajoute Todd Henry.

Selon Frank Bress, professeur de Droit à la New York Law School, les détectives de M. Strauss-Kahn pourraient même aller en Guinée, pays d'origine de la jeune femme de 32 ans qui accuse l'ancien patron du FMI d'agression sexuelle et de tentative de viol.

"Ils voudront en savoir le plus possible sur son profil. Vous ne savez jamais ce que vous pouvez trouver", souligne-t-il. "Si vous avez les ressources, et il (M. Strauss-Kahn) les a, alors ces détectives ratissent partout où ils peuvent".

La victime présumée sera protégée par les lois concernant le viol
La défense sera toutefois limitée par les lois new-yorkaises qui protègent les victimes présumées de viols. Par exemple, les avocats ne seront pas autorisés à parler des relations sexuelles que la jeune femme a pu avoir par le passé.

Mais les enquêteurs peuvent fournir des munitions pendant un procès et même avant, si DSK tente par exemple de négocier une peine. L'avocat pourrait tenter de convaincre le procureur d'abandonner les accusations si des informations très compromettantes sont débusquées.

Si les détectives de DSK établissent que la victime présumée a déjà menacé de faire chanter des hommes pour leur extorquer de l'argent, "cela pourrait clore" l'affaire, estime Beau Dietl, un enquêteur respecté de New York.

Le pire scénario pour les avocats de Dominique Strauss-Kahn ? Découvrir que la victime présumée est telle que son avocat la présente: une jeune immigrante, humble, qui travaille honnêtement pour se faire sa place au soleil en Amérique. "Elle pourrait tout à fait être normale. Il n'y a peut-être rien à trouver sur elle", souligne Todd Henry.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers DSK

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.