A droite comme à gauche, certains font part d'un sentiment de "nausée" à propos de la plainte de Tristane Banon

Le président des députés socialistes, Jean-Marc Ayrault, dénonce un "feuilleton nauséabond", tandis que la candidate à la présidentielle du Parti chrétien-démocrate, Christine Boutin, exprime sa "nausée".Quand au député-maire PS d'Evryl, il dénonce un "torrent de boue", un "torrent de merde".

Le président du groupe PS à l\'Assemblée, Jean-Marc Ayrault
Le président du groupe PS à l'Assemblée, Jean-Marc Ayrault (AFP - MIGUEL MEDINA)

Le président des députés socialistes, Jean-Marc Ayrault, dénonce un "feuilleton nauséabond", tandis que la candidate à la présidentielle du Parti chrétien-démocrate, Christine Boutin, exprime sa "nausée".

Quand au député-maire PS d'Evryl, il dénonce un "torrent de boue", un "torrent de merde".

"Je ne connais pas le fond de cette affaire et je n'ai plus envie de commenter ce torrent de boue et, permettez-moi de le dire, ce torrent de merde qui envahit aujourd'hui les ondes et la vie politique française", a-t-il déclaré.

"On ne va pas entretenir un feuilleton nauséabond chaque jour. C'est pas saison 1, saison 2, saison 3. Ca devient pénible et même écoeurant pour les gens d'écouter cela alors que les Français sont confrontés à bien des problèmes", a affirmé pour sa part Jean-Marc Ayrault.

"Cette affaire est vraiment triste, triste pour la personne, M. Strauss-Kahn, triste pour la France", a dit Christine Boutin. "J'avoue que j'ai un peu la nausée de tout ça. Je préférerais qu'on arrête. L'affaire Banon qui tombe également... Enfin ça suffit, ça suffit, ça suffit !", a-t-elle ajouté.