Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Julian Assange entendu pour la première fois par la justice à l'ambassade d'Equateur

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Julian Assange accepte l'audition par deux procureurs à l'ambassade d'Equateur
REUTERS
Article rédigé par
France Télévisions

Le fondateur de WikiLeaks, accusé de viol, s'est expliqué, lundi, face à un procureur équatorien en présence d'une consœur suédoise.

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, accusé de viol en Suède, a commencé, lundi 14 novembre, pour la première fois, à donner sa version des faits à la justice, à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il s'est réfugié depuis 2012.

L'audition est menée par un procureur équatorien en présence d'une consœur suédoise arrivée à la représentation diplomatique peu avant 10 heures, magistrat instructeur adjoint dans l'enquête visant cet Australien de 45 ans.

L'audition "devrait durer plusieurs jours"

La Suède et l'Equateur ont négocié pendant des mois les conditions de cet interrogatoire et ce pays latino-américain a imposé que ce soit un procureur équatorien qui pose les questions, même si celles-ci sont suggérées par les enquêteurs suédois.

L'audition "devrait durer plusieurs jours", a précisé à l'AFP Per Samuelsson, l'avocat suédois de Julian Assange, qui espère y assister au moins en partie.

Alors que la justice suédoise lui reproche de s'être systématiquement soustrait à ses convocations, Per Samuelsson assure que Julian Assange, accusé de viol depuis 2010, "a toujours voulu donner sa version des faits directement aux enquêteurs".

Une poignée de supporteurs de l'ex-hacker se sont rassemblés devant l'ambassade, brandissant des banderoles et des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : "Libérez Assange" ou "Merci WikiLeaks".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Julian Assange

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.