VIDEO. Jalabert : "Je ne peux pas dire que ce soit faux, je ne peux pas dire que ce soit vrai"

Selon des tests effectués en 2004 et publiés par L'Equipe, le coureur Français était dopé lors du tour de France 1998. 

France 2

L'ancien champion français Laurent Jalabert aurait eu recours à l'EPO dans le Tour de France 1998, celui du scandale Festina. "Je ne peux pas dire que ce soit faux, je ne peux pas dire que soit vrai", a réagi lundi 24 juin Laurent Jalabert sur la chaîne de télévision France 2, dont il est le consultant notamment sur le Tour de France.

Des tests rétroactifs et anonymes menés en 2004 par l'Agence française de lutte contre le dopage sur un échantillon d'urine de Laurent Jalabert ont révélé la présence d'EPO, une substance indétectable à l'époque qui augmente la concentration de globules rouges dans le sang. La commission d'enquête a retrouvé les documents qui permettent d'associer les résultats au coureur français. A l'époque, le Français évoluait dans l'équipe espagnole Once. Comme le raconte Le Nouvel Obs, il n'avait pas terminé ce Tour, marqué par l'affaire Festina, puisque toutes les équipes espagnoles avaient abandonné pour protester contre l'exclusion de cette équipe.

Laurent Jalabert, le 23 septembre 2011.
Laurent Jalabert, le 23 septembre 2011. (FRANCK FIFE / AFP)