Le propriétaire du Carlton de Lille libéré sous contrôle judiciaire

Mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée, Hervé Franchois, a été relâché sur décision du juge d'instruction.

La façade de l\'hôtel Carlton de Lille (Nord), le 17 octobre 2011.
La façade de l'hôtel Carlton de Lille (Nord), le 17 octobre 2011. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Le propriétaire de l'hôtel Carlton de Lille, Hervé Franchois, mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée, a été remis en liberté sous contrôle judiciaire mercredi 30 novembre. Le juge d'instruction a estimé que son maintien en détention n'était "plus nécessaire à la manifestation de la vérité".

Agé de 70 ans, l'hôtelier a été entendu mardi par les juges d'instruction en charge du dossier. Il est le deuxième des huit mis en examen à avoir été entendu sur le fond de l'affaire. De son côté, Francis Henrion, le directeur de l'établissement, a été auditionné le 8 novembre et remis en liberté le lendemain.

Au total, huit personnes ont été mises en examen dans l'affaire de proxénétisme du Carlton de Lille, dans lequel le nom de Dominique Strauss-Kahn a été cité. Outre les faits de proxénétisme aggravé en bande organisée, certaines sont poursuivies pour escroquerie, abus et recel de biens sociaux.