Cet article date de plus de sept ans.

Carlton de Lille : vers un non-lieu en faveur de DSK ?

Selon les informations du "Parisien",  le parquet de Lille projette de requérir un non-lieu en faveur de l'ancien patron du FMI dans cette affaire de proxénétisme.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dominique Strauss-Kahn, le 11 décembre 2012 à Paris. (JACQUES BRINON / AP / SIPA)

Une épine en moins dans le pied de l'ancien patron du FMI ? Le parquet de Lille projette de requérir un non-lieu en faveur de Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire de proxénétisme dite du Carlton de Lille (Nord), affirme Le Parisien/Aujourd'hui en France jeudi 6 juin. 

Selon les informations du quotidien, le procureur adjoint lillois Georges Gutierrez a remis mardi un projet de réquisitoire en ce sens à sa hiérarchie. Il revient au procureur général de la cour d'appel de Douai de suivre ou non ce projet de non-lieu. De "bonnes sources" indiquent au Parisien que le parquet général n'aurait "aucune raison de ne pas se ranger à l'avis du procureur" lillois.

Les trois juges en charge de l'affaire trancheront en dernier ressort

L'instruction dans ce dossier, où DSK a été mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée, est close depuis le 13 mars. Le parquet a jusqu'au 13 juin pour rendre son réquisitoire définitif concernant les douze personnes mises en examen.

Même si le non-lieu était requis en faveur de l'ancien ministre et ex-directeur général du FMI, il appartient en dernier ressort aux trois juges chargés d'instruire l'affaire de décider si DSK doit ou non être renvoyé devant un tribunal. Dominique Strauss-Kahn a toujours affirmé ignorer que les femmes présentes aux parties fines auxquelles il a participé, notamment à Paris et Washington, étaient des prostituées, autrement dit qu'elles étaient rémunérées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.