Affaire Grégory : les époux Jacob toujours en garde à vue

Deux membres de la famille du petit Grégory sont toujours entendus ce jeudi 15 juin à Dijon. Nathalie Perez est en direct de Dijon où elle livre plus d'explications.

France 3

Le procureur a promis de donner plus d'informations à la presse vendredi, que va-t-il se passer maintenant ? "Les gardes à vue se poursuivent, ils ne sont plus que deux à être entendus par les gendarmes puisque Ginette Villemin, la tante du petit Grégory, a été libérée en début d'après-midi sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elle. Les interrogatoires se concentrent maintenant sur les époux Jacob. Ce sont des interrogatoires difficiles, car tous deux ont invoqué dès le début leur droit au silence", explique Nathalie Perez.

La piste de l'assassin unique abandonnée

Pourtant, selon le procureur, leur mise en examen ne fait guère de doute, car il dispose d'autres éléments pour pouvoir les confondre. "Toujours selon le procureur, la théorie d'un crime commis par un seul homme ne serait plus. Le scénario d'un unique assassin ne serait plus d'actualité. Il y a dit-il plusieurs protagonistes dans cette affaire. Ce sera maintenant aux enquêteurs de définir le degré d'implication de chacun. Pour cela, ils ont jusqu'à la fin de la garde à vue, c'est-à-dire jusqu'à demain matin 8 heures", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo non datée du petit Grégory Villemin, retrouvé noyé le 16 octobre 1984 alors qu\'il avait 4 ans, pieds et mains liés dans la Vologne (Vosges).
Photo non datée du petit Grégory Villemin, retrouvé noyé le 16 octobre 1984 alors qu'il avait 4 ans, pieds et mains liés dans la Vologne (Vosges). (AFP)