Cet article date de plus de huit ans.

Affaire Borrel : un témoin clé arrêté au Yémen

Mohamed Alhoumekani, un des témoins qui accusent et impliquent les autorités djiboutiennes dans l'assassinat du juge Borrel, a été interpellé au Yémen. Il est menacé d'extradition vers Djibouti. Pour la veuve de Bernard Borrel, mort en 1995 à Djibouti, cette arrestation a été commanditée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Mohamed Alhoumekani a été arrêté
au Yémen samedi. Il est le témoin clé de l'affaire du juge français Bernard
Borrel, retrouvé mort à Djibouti en 1995. Cet ancien officier
a permis de relancer l'enquête qui avait d'abord conclu à un suicide.
Mohamed Alhoumekani, qui possède la double nationalité belgo-yéménite, accuse
les autorités djiboutiennes d'avoir organisé un assassinat.

L'association pour la
défense des droits de l'homme à Djibouti a affirmé qu'Alhoumekani avait
"été arrêté samedi à la demande des autorités djiboutiennes " et qu'un
haut responsable djiboutien "serait arrivé dimanche par vol spécial à
Sanaa pour réclamer son extradition vers Djibouti
". Le ministère Belge des
Affaires étrangères a été informé de cette arrestation "par des membres
de la famille
" de Mohamed Alhoumekani
qui vivent sur place.

Pour Elizabeth Borrel, la veuve du juge Borrel, la présence d'une délégation djiboutienne au
Yémen prouve que l'arrestation est commanditée par Djibouti. Elle réclame l'intervention
de la France pour protéger ce témoin crucial et empêcher son extradition vers
Djibouti.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.