Vidéo Mort de Nahel : une reconstitution cruciale pour établir la vérité

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Mort de Nahel : une reconstitution décisive ?
Article rédigé par France 2 - T. Cuny,H. Puffeney, M. Dreujou, V. Ponsy, L. Simondet, @RevelateursFTV, P. Brame
France Télévisions
France 2
Il y a eu de longues heures de reconstitution des faits dans l’affaire Nahel ce dimanche 5 mai. Le jeune homme de 17 avait trouvé la mort à Nanterre (Hauts-de-Seine), tué par un tir de policier.

Le jour de reconstitution dans l’affaire Nahel, ce dimanche 5 mai, est une journée cruciale pour faire la lumière sur la mort de l’adolescent. Depuis la matinée, le quartier où s’est déroulée la scène à Nanterre (Hauts-de-Seine) est bouclé par les forces de l’ordre, l’accès est interdit aux habitants. La justice organise une reconstitution minute par minute du drame, à l’aide notamment d’un véhicule, du même modèle que celui conduit par la victime de 17 ans. Objectif : tenter d’établir précisément le rôle et l’action des policiers.  

La mort avait provoqué des émeutes

Selon les premiers éléments de l’enquête, le 27 juin dernier, Nahel circulait sur une voie de bus, puis une course-poursuite s'est engagée, selon les fonctionnaires. À 8h15, les policiers se mettent à sa hauteur. Selon eux, Nahel redémarre, un coup de feu est tiré. S’agissait-il de légitime défense ou d’un acte volontaire ? C’est tout l’enjeu de cette reconstitution. La mort du jeune homme avait provoqué des émeutes d’une rare violence partout en France.

Le brigadier auteur du coup de feu est mis en examen pour homicide volontaire. Après quelques mois en détention provisoire, il est libre mais reste sous contrôle judiciaire.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.