Adama Traoré : bataille d'experts pour expliquer le drame

Une nouvelle enquête privée, commandée par la famille d'Adama Traoré, pourrait relancer l'enquête sur la mort du jeune homme à Beaumont-sur-Oise (Val d'Oise).

FRANCE 3

C'est l'expertise de la dernière chance. À deux jours de la fin de l'instruction, un nouveau rapport médical commandé par la famille d'Adama Traoré révèle que le jeune homme de 24 ans serait bien décédé des suites de son interpellation musclée et non des pathologies antérieures dont il souffrait, comme l'avait avancé une première expertise.

Le décès pas imputable aux pathologies antérieures

"Nous, on connait la vérité depuis le début, mais aujourd'hui c'est écrit noir sur blanc. Ce qui a causé la mort de mon petit frère, c'est l'asphyxie", lance Assa Traoré, la soeur d'Adama. Les conclusions de l'expertise indépendante sont sans appel : "Nous affirmons que le décès de M. Adama Traoré ne peut être imputé ni à la sarcoïdose de stade II, ni au trait drépanocytaire, ni à la conjonction des deux (...) Cela justifie de se poser la question de l'asphyxie positionnelle ou mécanique." La famille d'Adama Traoré espère un procès.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation des proches d\'Adama Traoré, le 22 juillet 2016, à Beaumont-sur-Oise (Val-d\'Oise).
Une manifestation des proches d'Adama Traoré, le 22 juillet 2016, à Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise). (THOMAS SAMSON / AFP)