L'aéroport de Dubaï brièvement fermé après l'atterrissage raté d'un avion

Les réacteurs d'un Boeing 777 de la compagnie Emirates ont pris feu, dégageant de grosses colonnes de fumée noire. Les 275 personnes à bord ont été évacuées et aucun blessé n'a été signalé.

Des avions de la compagnie Emirates Airlines sur le tarmac de l\'aéroport de Dubaï, le 10 mai 2016.
Des avions de la compagnie Emirates Airlines sur le tarmac de l'aéroport de Dubaï, le 10 mai 2016. (ASHRAF MOHAMMAD ALAM / REUTERS)

Un avion de la compagnie Emirates a raté son atterrissage à l'aéroport de Dubaï (Emirats arabes unis), mercredi 3 août, et s'est écrasé pour une raison encore indéterminée. L'avion transportait 275 personnes à bord, mais tous les passagers et membres d'équipage ont été évacués et aucun blessé n'a été signalé, ont annoncé la compagnie et l'aéroport de Dubaï.

"L'avion est en piètre état"

Le Boeing 777-300 A6-EMW assurant le vol EK521 avait décollé de Trivandrum, dans le sud-ouest de l'Inde. Lors de l'atterrissage, les réacteurs ont pris feu, dégageant de grosses colonnes de fumée noire qui ont contraint l'aéroport de Dubaï, le plus important du monde, à fermer ses portes pendant plusieurs heures. "Tous les départs ont été suspendus jusqu'à nouvel ordre", a indiqué sur Twitter le bureau d'information du gouvernement après l'accident.

"Les gens autour de moi étaient très effrayés", décrit à francetv info Samantha Gabriella, 22 ans. La jeune femme a assisté à l’accident alors qu’elle attendait son vol pour Doha, au Qatar. "L'avion est vraiment en piètre état, a-t-elle ajouté quelques heures après l’accident. Tout est en train d'être nettoyé, les pompiers et beaucoup d'ambulances sont encore sur place."