Marseille : les secouristes ne sont pas optimistes

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner est à nouveau sur place pour accompagner les recherches qui n'ont rien donné dans la nuit du lundi 5 novembre. 

"Les recherches de cette nuit se sont montrées infructueuses, aucun corps ni aucun survivant n’ont pu être ressortis des décombres", raconte Audrey Richier dans le quartier de la rue d’Aubagne à Marseille, mardi 6 novembre. La veille, trois immeubles se sont effondrés et les secours sont toujours en train de dégager les décombres.

Le ministre à nouveau sur place

"Le ministre de l’Intérieur s’est de nouveau rendu sur place ce matin. Il a donné quelques précisions sur ces huit personnes portées disparues. Il y a cinq locataires ou propriétaires qui habitent au 65 de la rue d’Aubagne et trois personnes qui auraient pu être invités dans les appartements", relate la journaliste. Concernant les deux passantes observées par les caméras de vidéosurveillance, "toute la rue a été dégagée cette nuit par les pelleteuses et aucune victime n’a été retrouvée", précise Audrey Richier. Les 80 pompiers vont continuer leur travail mais la pluie devrait compliquer leur tâche.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les secours interviennent dans les décombres de deux immeubles qui se sont effondrés à Marseille, le 5 novembre 2018.
Les secours interviennent dans les décombres de deux immeubles qui se sont effondrés à Marseille, le 5 novembre 2018. (GERARD JULIEN / AFP)