Cet article date de plus de trois ans.

Effondrement du terminal 2E de Roissy : le procès en approche

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Effondrement du terminal 2E de Roissy : le procès en approche
Article rédigé par
France Télévisions

Après treize années d'instruction, la première audience concernant l'effondrement du terminal 2E de l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, s'ouvre ce lundi. Quatre sociétés sont poursuivies dans cette affaire.

Le 23 mai 2004, le toit de la passerelle du terminal 2E de l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle s'effondre. Pompiers et maîtres-chiens sont dépêchés pour fouiller les décombres. Bilan : 4 morts et sept blessés. L'ouvrage avait moins d'un an, mais plusieurs passagers avaient signalé des traces de fissures. "Il faut qu'on sache ce qu'il s'était passé", avait alors déclaré le président d'Aaéroport de Paris, Pierre Graff en 2004.

Défaut de réalisation

L'enquête administrative pointe un défaut de réalisation et de conception du bâtiment. Le design audacieux, bien trop fragile. Ce lundi 19 février 2018, quatre sociétés sont renvoyées devant le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Il s'agit du groupe Aéroport de Paris, du constructeur GTM, une filiale du groupe Vinci. Les deux autres sont le bureau d'étude et l'entreprise chargée de l'inspection et de la certification du bâtiment. Ils seront jugés pour "homicides et blessures involontaires".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Accidents

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.