Cet article date de plus de quatre ans.

Crash aérien en Ethiopie : les boîtes noires seront analysées en France

L'Ethiopie ne dispose pas de l'équipement nécessaire à la lecture des boîtes noires. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le site du crash d'un avion de la compagnie Ethiopia Airlines, à l'est d'Addis-Abeba (Ethiopie), le 10 mars 2019.  (MICHAEL TEWELDE / AFP)

La catastrophe aérienne qui a fait 157 morts en Ethiopie, dimanche 10 mars, va livrer ses secrets en France. Les boîtes noires du Boeing 737 Max d'Ethiopian qui s'est écrasé à l'est d'Addis Abeba seront transférées jeudi 14 mars au Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA) français pour y être analysées. "Les autorités éthiopiennes ont demandé au BEA son assistance pour l'analyse des FDR et CVR", les deux boîtes noires contenant les paramètres de vol et les conversations dans le cockpit, a indiqué le BEA.

L'Ethiopie avait fait savoir plus tôt dans la journée mercredi qu'elle entendait envoyer en Europe pour analyse les boîtes noires, selon un porte-parole de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines, car le pays ne dispose pas de l'équipement nécessaire à leur lecture. L'Allemagne a décliné la possibilité de s'en charger, faute de moyens techniques. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.