Collision de Millas : le train avait 9 minutes de retard

Plus de 2 semaines après l'accident de Millas (Pyrénées-Orientales), on apprend que le train circulait avec un retard de 9 minutes.

FRANCE 3

Dans un rapport interne transmis cette semaine au procureur en charge de l'enquête de la collision entre un TER et un bus à Millas (Pyrénées-Orientales), la SNCF confirme que tout fonctionnait parfaitement. Le document mentionne également un retard exceptionnel, ce jour là, de neuf minutes, mais précise bien que les mécanismes des passages à niveau s'adaptent systématiquement, à n'importe quel retard de train. Ces 9 minutes ont-elles eu une incidence sur le comportement de la conductrice du bus ?

Une vigilance en baisse ?

Selon l'avocate des familles des victimes, ce retard pourrait être un début d'explication. "On sait que dans les trajets entre le domicile et le travail il y a énormément d'accidents puisque la vigilance baisse. Quand on conduit des enfants, on doit être infiniment responsable de sa conduite. On ne doit pas, parce qu'on a l'habitude de passer à telle heure et que la barrière est ouverte, décider qu'elle sera toujours ouverte", explique maître Jehanne Collard. Une version toujours contredite par la conductrice, mise en examen pour homicide et blessures involontaires par imprudence.

Le JT
Les autres sujets du JT
(COR / AFP)