Accident de Millas : le traitement de la conductrice en cause

La conductrice du car impliqué dans l'accident mortel de Millas (Pyrénées-Orientales) prenait un médicament contre l'insomnie, incompatible avec la conduite, depuis sept ans. L'accident avait coûté la vie à six enfants.

FRANCE 3

En décembre 2017, l'accident d'un car scolaire à Millas (Pyrénées-Orientales) avait fait six morts parmi les enfants transportés. L'enquête a révélé jeudi 4 avril que la conductrice du véhicule prenait de l'Imovane depuis sept ans, un médicament prescrit contre l'insomnie, mais incompatible avec la conduite. Sollicité par la justice, Sanofi, qui produit le médicament, ajoute : "L'Imovane peut influencer de façon conséquente l'aptitude à conduire, avec des risques possibles de somnolence, un allongement du temps de réaction et la diminution de la vigilance."

Une ordonnance renouvelée pendant deux ans

Pendant deux ans, le même médecin a également renouvelé l'ordonnance de la conductrice, alors que le médicament ne doit être prescrit que sur une courte durée. L'avocate des familles de victimes demande à ce que le généraliste soit entendu. "Pour moi, les gosses sont morts parce que ce médecin n'a pas fait son job", assure Me Jehanne Collard. La conductrice du car est pour l'instant mise en examen pour homicide et blessures involontaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lors de la reconstitution de l\'accident entre un car et un train à Millas (Pyrénées-Orientales), le 19 décembre 2017.
Lors de la reconstitution de l'accident entre un car et un train à Millas (Pyrénées-Orientales), le 19 décembre 2017. (COR / AFP)