Qui sont les victimes de l'accident de Puisseguin ?

Une violente collision entre un poids lourd et un bus transportant des personnes âgées a fait au moins 43 morts vendredi sur une route départementale de Gironde.

Des secours transportent un blessé à Puisseguin (Gironde), le 23 octobre 2015, après l\'accident meurtrier qui s\'est produit à la sortie de la commune.
Des secours transportent un blessé à Puisseguin (Gironde), le 23 octobre 2015, après l'accident meurtrier qui s'est produit à la sortie de la commune. (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)

Au moins 43 personnes, dont un enfant de trois ans, sont mortes, vendredi 23 octobre, dans une collision entre un autocar et un camion à Puisseguin (Gironde), sur la route départementale 17, en plein vignoble de Saint-Emilion. Les deux véhicules se sont embrasés après le choc.

>> Suivez les dernières informations sur cet accident dans notre direct

Sept passagers du car et son chauffeur ont réussi à s'extraire du véhicules en flammes. Quatre d'entre eux sont dans "un état grave", selon le préfet de la région Aquitaine. Francetv info résume ce que l'on sait des victimes de cet accident terrible, le plus meurtrier depuis trente-trois ans en France.

Des personnes âgées pour la plupart

A bord du car se trouvaient des personnes âgées de plus de 70 ans. Elles sont parties vers 7h15 de Petit-Palais-et-Cornemps (Gironde). Ce village de 765 habitants est situé à 7,5 kilomètres au nord de Puisseguin. L'accident a eu lieu vers 7h30.

Le groupe se rendait à Arzacq (Pyrénées-Atlantiques), au cœur du Béarn, pour la journée. Une visite à la maison du jambon de Bayonne était prévue. Ensuite, les personnes âgées devaient goûter la garbure, une soupe béarnaise, au Café des sports, et assister à un spectacle du conteur René Casenave.

"C'est une sortie comme on en fait une fois par an avec des clubs du troisième âge. Je connaissais l'organisatrice. Elle était dans le bus. Je suis bouleversé. C'est une catastrophe", a confié René Casenave, contacté par francetv info. Lui-même s'était rendu à Petit-Palais-et-Cornemps pour se produire en spectacle.

Des passagers originaires de différentes communes

Les personnes âgées appartenaient au Petit Palaisien, le club du troisième âge de Petit-Palais. La maire de cette commune rurale, Patricia Raichin, a perdu trois membres de sa famille dans l'accident, selon Sud Ouest et France 3.

Des victimes sont donc originaires du village, mais pas seulement. Ils habitaient aussi les communes suivantes : Lussac, Saint-Christophe-de-Double, Saint-Sauveur, Camps-sur-I'lsle, Saint-Seurin-sur-l'Isle et peut-être Saint-Médard-de-Guizières.

Le chauffeur du camion et son fils de 3 ans

Le chauffeur du camion de transport de bois fait aussi partie des victimes. Les secours ont découvert le corps d'un enfant, dans l'après-midi, dans la carcasse calcinée de la cabine. Dans la soirée, le procureur de Libourne a confirmé qu'il s'agissait du fils du conducteur, âgé de trois ans. Le chauffeur poids lourds était originaire de l'Orne et son véhicule enregistré en Mayenne. 

Le chauffeur du car, lui, est indemne. "Il est légèrement blessé. Il a eu le réflexe salutaire d'ouvrir les portes pour permettre au maximum de passagers de quitter le bus", a déclaré Xavier Sublett, le maire de Puisseguin.