Puisseguin : un non-lieu pour l'accident de car de 2015 ?

En octobre 2015, une collision entre un car et un camion faisait 43 morts. Après cinq ans d'enquête, l'affaire se dirige vers un non-lieu, au grand désespoir des familles.

france 2

L'accident de car de Puisseguin (Gironde) reste l'un des plus meurtriers en France, avec 43 morts en octobre 2015. Les familles des victimes sont aujourd'hui scandalisées, après avoir appris que l'affaire se dirigeait vers un non-lieu. L'accident avait résulté de la collision entre un car et un semi-remorque, qui avait raté son virage sur la départementale 17, percutant un bus de retraités. Après cinq ans d'enquête, la justice s'apprêterait à rendre un non-lieu, sans aucun accusé ni aucune mise en examen.

La présence de cyanure mise en cause

Pour le président du collectif des 43 victimes, Michel Vigier, c'est une profonde déception et un choc. Il détaille : "Moi ce qui me choque, c'est que finalement, dans le non-lieu, on nous dit 'bah il ne s'est rien passé ou pas grand-chose', on laisse mourir en quelque sorte 43 personnes dans la plus stricte légalité". Pour les avocats des victimes, qui souhaitent que l'enquête se poursuive, la tragédie n'est pas une fatalité. Maître Marie Mescam détaille : "On utilise des matériaux dans les bus qui dégagent du cyanure à la combustion. Cela veut dire que les gens ont une minute, à partir du moment où le bus prend feu, pour évacuer totalement. La mort n'est pas fatale, elle est obligatoire là."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bus passe à coté d\'un panneau signalant la présence d\'un radar, le 24 Mai 2011 à Stazeele (Nord).
Un bus passe à coté d'un panneau signalant la présence d'un radar, le 24 Mai 2011 à Stazeele (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)