Québec : un Canadien retrouvé mort et cinq touristes français portés disparus après un accident de motoneige

L'accident est survenu mardi en début de soirée dans la région du lac Saint-Jean, lors d'une balade en motoneige avec un guide et huit touristes français qui a viré au drame.

La région du lac Saint-Jean, au Québec, où un guide canadien est mort et cinq touristes français sont portés disparus, a annoncé la police le 22 janvier 2020. 
La région du lac Saint-Jean, au Québec, où un guide canadien est mort et cinq touristes français sont portés disparus, a annoncé la police le 22 janvier 2020.  (GOOGLE MAPS)

Un guide canadien est mort et cinq touristes français qui participaient à une randonnée en motoneige dans le nord du Québec sont portés disparus après que la glace a cédé sous le poids de plusieurs engins dans un secteur non balisé, a annoncé la police mercredi 22 janvier. L'accident est survenu mardi en début de soirée dans la région du lac Saint-Jean, lors d'une balade en motoneige avec un guide et huit touristes français qui a viré au drame.

La police a été alertée par deux des touristes qui venaient de récupérer l'un des leurs dans les eaux glacées. Son engin avait percé la glace alors qu'ils traversaient une zone "hors piste" sur une rivière se jetant du lac Saint-Jean, à environ 225 km au nord de la ville de Québec, a précisé un porte-parole de la Sûreté du Québec, Hugues Beaulieu.

Selon les informations de France 3 Grand Est, les trois rescapés sont des Alsaciens originaires du Haut-Rhin. Parmi les cinq portés disparus figurent un Bas-Rhinois âgé de 24 ans, un Haut-Rhinois de 34 ans et trois Vosgiens de 24, 25 et 58 ans.

Cinq touristes français manquent à l'appel 

La police et l'armée ont immédiatement été appelées en renfort. Elles ont secouru le guide de l'expédition, un Québécois de 42 ans qui était lui aussi tombé dans l'eau, mais l'homme est mort dans la nuit à l'hôpital, selon la même source."Cinq touristes français manquent toujours à l'appel", a indiqué le porte-parole.

Huit plongeurs de la Sûreté du Québec sont arrivés sur place en début de matinée pour participer aux recherches et tenter de retrouver d'éventuels survivants. Le porte-parole n'écarte pas la possibilité que ces cinq touristes aient pu trouver refuge dans un chalet pendant la nuit, même si cette hypothèse est "assez improbable", selon lui.