700 armes saisies en France dans le cadre d'un vaste coup de filet dans le milieu des trafiquants et collectionneurs

Ce coup de filet a été mené entre le 12 et le 14 juin et concerne 54 départements français. Trente personnes ont été placées en garde à vue.

La section de recherche de la gendarmerie d\'Angers a mené un vaste coup de filet permettant la saisie de 700 armes réparties dans 54 départements (image d\'illustration). 
La section de recherche de la gendarmerie d'Angers a mené un vaste coup de filet permettant la saisie de 700 armes réparties dans 54 départements (image d'illustration).  (SAMUEL COULON / MAXPPP)

La section de recherche de la gendarmerie d'Angers a mené un vaste coup de filet, entre le 12 et le 14 juin, dans le milieu des trafiquants et collectionneurs d'armes, permettant la saisie d'environ 700 armes dans 54 départements dans toute la France, a appris franceinfo de source proche de l'enquête, confirmant une information de RTL.

Parmi ces armes, des fusils d'assaut, des armes de poing et des fusils mitrailleurs. Environ 30 personnes ont été placées en garde à vue et plus d'une centaine de personnes ont été entendues. 

La troisième phase d'une opération de grande envergure

Cette opération fait suite à deux autres dans le cadre de la même affaire. La première a eu lieu entre les mois de février et de novembre 2017. Quatre trafiquants - dont le principal organisateur du réseau - avaient alors été interpellés dans le Grand Ouest et dans le Centre de la France et écroués. Deux cents armes, parmi lesquelles des armes de guerre, avaient été saisies.

La deuxième opération s'est déroulée entre le 11 et le 14 décembre 2017 dans 29 départements. Elle avait pour but d'entendre les contacts en relation avec le principal trafiquant. Elle avait conduit au placement en garde à vue de 23 personnes, et 50 personnes avaient été entendues.

Cette troisième phase a elle été menée sur un deuxième réseau, parallèle au premier.