Gérard Larcher réélu pour un quatrième mandat à la présidence du Sénat

Il a recueilli, jeudi, 231 voix contre 65 au président du groupe socialiste Patrick Kanner, 15 à la présidente du groupe CRCE à majorité communiste Eliane Assassi et 13 au président du tout nouveau "Groupe écologiste, solidarité et territoires" Guillaume Gontard.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Gérard Larcher, le président du Sénat, dans l'hémicycle du palais du Luxembourg, à Paris, le 1er octobre 2020. (THOMAS COEX / AFP)

Après trois mandats, Gérard Larcher (LR) a été confortablement réélu à la présidence du Sénat, jeudi 1er octobre. Avec une majorité de droite et du centre confortée par les élections sénatoriales, le président sortant l'a emporté sans surprise dès le premier tour. A 71 ans, il repart pour un mandat de trois ans.

Gérard Larcher a recueilli 231 voix contre 65 au président du groupe socialiste Patrick Kanner, 15 à la présidente du groupe CRCE à majorité communiste Eliane Assassi et 13 au président du tout nouveau "Groupe écologiste, solidarité et territoires" Guillaume Gontard.

"Nous sommes cet 'espace de respiration'"

Des applaudissements nourris et prolongés ont salué l'annonce du résultat. Gérard Larcher a ensuite retrouvé sa place au plateau, qui est l'équivalent du perchoir à l'Assemblée, où il a prononcé une allocution. "Nous sommes une assemblée de liberté où chaque voix est respectée et, croyez-moi, j'en serai le garant", a affirmé Gérard Larcher. "Nous sommes cet 'espace de respiration' dans la République, cet espace de débat où chacun se respecte, un espace où la solidarité nationale s'exprime quand il s'agit de l'essentiel", a poursuivi l'élu des Yvelines.

Le Sénat reprendra ses travaux législatifs dans l'hémicycle le 13 octobre, avec un programme prévisionnel qui s'annonce chargé avant les incontournables que sont le projet de loi de finances et le budget de la Sécu, mais aussi la proposition de loi "zéro chômeur de longue durée", le projet de loi prolongeant le régime de sortie de l'état d'urgence sanitaire ou encore le projet de loi recherche.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.