Régionales : Nicolas Sarkozy exclut tout "front républicain" avec le PS face au FN

Le président des Républicains s'est prononcé sur sa stratégie face au Front national, jeudi, sur BFMTV.

Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, lors d\'un discours devant des étudiants, le 29 octobre 2015, à Moscou (Russie).
Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, lors d'un discours devant des étudiants, le 29 octobre 2015, à Moscou (Russie). (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)

Pas question de se désister au profit du PS. Nicolas Sarkozy a affirmé, jeudi 29 octobre, sur BFMTV, qu'il n'y aurait "ni rapprochement ni front républicain" avec les socialistes pour contrer le Front national aux élections régionales.

"Chacun prendra ses responsabilités et analysera les résultats au premier tour" du scrutin, a déclaré le président du parti Les Républicains, depuis Moscou. "Je ferai tout pour que nos candidats gagnent parce que je ne crois pas que madame Le Pen ait la moindre solution aux problèmes du pays."

Le PS plus ouvert à l'idée d'un front républicain

Mercredi, le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a dit "ne rien exclure" pour faire barrage au Front national au second tour, même si sa priorité reste de "gagner le premier tour". Sans aller non plus jusqu'à parler de front républicain, le Premier ministre, Manuel Valls, a dit à plusieurs reprises qu'il fallait "tout faire" pour empêcher une victoire du FN.