Le Foll (PS) : "Plus personne n'a envie de se déplacer pour de grandes idées"

Publié
Durée de la vidéo : 8 min.
le foll
France 2
Article rédigé par
C. Roux - France 2
France Télévisions

Stéphane Le Foll, maire PS du Mans (Sarthe) et ancien ministre de l'Agriculture, est l'invité des "4 Vérités" de France 2 lundi 28 juin.

"Les Français sont cohérents. Ils se sont abstenus au second tour des élections régionales et départementales comme au premier tour. Ce n'est pas que tout se vaut, c'est que plus personne n'a envie de se déplacer pour de grandes idées. On est dans un rapport entre la politique et des individus. Il n'y a plus de cadre politique. Emmanuel Macron a dynamité les partis politiques sans en créer lui-même un et ça donne ce résultat. C'est là sa responsabilité", analyse Stéphane Le Foll, maire PS du Mans (Sarthe).

Bilan de ces élections territoriales pour le socialiste : "Les sortants restent en place, car les gens se raccrochent à ce qu'ils connaissent. LREM a été incapable de donner un cadre. C'est un échec cuisant pour un parti de gouvernement. Le RN a clairement trébuché. Il est incapable de gagner une région. L'écologie a marqué des points, mais a atteint un plafond. Les socialistes ont gagné cinq régions, mais le PS a disparu."

"Il y a un espoir" pour le PS

La droite a trois candidats pour la présidentielle. "Et nous non. Il va y avoir une primaire chez les écologistes et elle est légitime. Au PS, ce n'est pas avec un congrès qui confirmerait Olivier Faure qu'on va créer la dynamique, il faut un débat qui s'ouvre", estime-t-il.

Stéphane Le Foll annonce la publication d'un livre début septembre qui proposera "un débat sur les idées, sur ce qu'on veut pour la France, l'Europe et le monde. Il y a un vrai débat qui clive la gauche depuis un moment, c'est la gauche souverainiste (Mélenchon, Montebourg) et une gauche internationaliste et il faut réaffirmer la vocation internationaliste de la gauche."

Et de conclure : en vue de la présidentielle, "les cartes sont rebattues. Il y a un espoir à condition d'être capable de lui donner un débouché clair".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.