Cet article date de plus de cinq ans.

Régionales : ni gagnant ni perdant

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Régionales : ni gagnant ni perdant
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Malgré la montée du Front national, la droite et la gauche ont remporté respectivement sept et cinq régions.

Au second tour des élections régionales, de dimanche 13 décembre, la droite s'est adjugé sept régions contre cinq pour la gauche. Le Front national pour sa part a raté la dernière marche. Le sursaut de mobilisation a empêché le parti d'extrême droite de s'imposer à la tête d'une région. Hier, le taux de participation s'est élevé à 58,4%, soit plus de 8 points par rapport au premier tour.

Deux régions symboliques

Chez Les Républicains, ce n'est pas la vague bleue espérée malgré deux prises symboliques. Valérie Pécresse a remporté l'Ile-de-France détenue par la gauche depuis 17 ans. Laurent Wauquiez, lui, s'impose en Rhône-Alpes-Auvergne. La victoire est là, mais le ton n'est pas à l'euphorie.
Les socialistes, eux, résistent et conservent des régions comme la Bretagne, où Jean-Yves Le Drian s'est imposé facilement. Si ce n'est pas la déroute annoncée pour le PS, Jean-Christophe Cambadélis parle d'"un succès sans joie". Un scrutin sans grand gagnant même si avec son record en nombre de voix le FN bouscule le classique clivage droite-gauche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections Régionales et Départementales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.