Un sondage prévoit un duel Le Pen-Sarkozy au second tour de la présidentielle 2017

Que le candidat socialiste s'appelle Hollande ou Valls, la présidente du FN et l'ancien président seraient qualifiés pour le second tour de la présidentielle, selon un sondage Ifop pour "Marianne".

L\'ancien président de la République Nicolas Sarkozy et la présidente du FN Marien Le Pen, donnés qualifiés pour le second tour de la présidentielle 2017, selon un sondage Ifop pour \"Marianne\", publié le 1er août 2014.
L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy et la présidente du FN Marien Le Pen, donnés qualifiés pour le second tour de la présidentielle 2017, selon un sondage Ifop pour "Marianne", publié le 1er août 2014. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Si la prochaine présidentielle avait lieu aujourd'hui, jeudi 31 juillet 2014, Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy seraient qualifiés pour le second tour, recueillant respectivement 26% et 25% des voix au premier. Ce scénario ressort d'un sondage Ifop pour Marianne, publié dans l'édition du vendredi 1er août, que le candidat socialiste s'appelle François Hollande ou Manuel Valls, lesquels seraient tous les deux battus avec 17% des voix au premier tour.

Dans ces deux scénarios, François Bayrou (MoDem) ferait 12-13%, Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) 11-12%, Cécile Duflot (Europe Ecologie-Les Verts) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) 3%, Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) 2% et Philippe Poutou (NPA) 1%.

Montebourg ferait moins bien que Hollande et Valls

Dans l'hypothèse où le candidat socialiste serait le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy augmenteraient leur score d'un point (27% et 26%), tandis que l'ancien député de Saône-et-Loire réunirait 10% des intentions de vote. François Bayrou en serait le principal bénéficiaire, le devançant avec un score passant de 12-13% à 16%. Jean-Luc Mélenchon, à 11%, le devancerait aussi.

Dans un précédent sondage de mi-avril 2014, l'Ifop obtenait le même duel pour le second tour avec des scores différents: 31% si Nicolas Sarkozy était le candidat de l'UMP, 24% pour Marine Le Pen face à lui. François Hollande obtenait 18% des intentions de vote.

"Les enseignements qu'indique [le sondage] reflètent un état de l'opinion à l'instant de sa réalisation et non une prédiction", rappelle l'institut, qui souligne aussi "l'incertitude concernant l'offre électorale à trois ans du prochain scrutin présidentiel".

 

Sondage réalisé en ligne du 21 au 22 juillet 2014 auprès d'un échantillon de 947 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d'un échantillon de 1.004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4% à 2,8%.