Un artiste aboie "en résistance" au Front national à la Défense

Pour Olivier de Sagazan, cette performance "typiquement dadaïste" est un moyen "un peu absurde" pour montrer "qu'il flaire un danger".

L\'artiste Olivier de Sagazan a décidé d\'aboyer pendant trois heures sur le Parvis de la Défense, samedi 29 avril 2017.
L'artiste Olivier de Sagazan a décidé d'aboyer pendant trois heures sur le Parvis de la Défense, samedi 29 avril 2017. (KUBRA KHADEMI / TWITTER)

Olivier de Sagazan a débuté une performance insolite, samedi 29 avril, à Paris. Cet artiste a décidé d'aboyer pendant trois heures sur le parvis de la Défense, afin de "réveiller les consciences" contre les dangers du FN au second tour de la présidentielle. Le public est invité à participer à cet "acte artistique et de résistance", selon ses termes.

"C'est une image qui pourrait être très forte et très belle si une centaine de personnes se joignent à moi. J'ai lancé un appel mais je n'ai aucune idée du nombre que nous serons", a-t-il ainsi indiqué, avant de débuter sa performance. Mais vers 13 heures, seules deux autres personnes l'avaient rejoint.

L'artiste amène son cœur et tente de chercher avec les armes qui sont les siennes une image forte qui puisse un petit peu réveiller les consciences. C'est une image typiquement dadaïste qui tente dans un geste un peu absurde de dire que l'être humain n'a tout d'un coup pas d'autre moyen que l'aboiement pour exprimer qu'il flaire un danger.Olivier de Sagazanà l'AFP

"C'est un appel à voter pour Emmanuel Macron pour éviter le Front National, explique-t-il encore. Cela ne veut pas dire que j'éprouve quoi que ce soit pour Macron, qui se situe à mon avis dans la continuité des autres gouvernements, mais c'est moins pire que Marine Le Pen, c'est incontestable."

Il a déjà aboyé pendant sept heures en 2015

L'artiste a déjà aboyé contre la montée du FN, aux régionales de 2015. "Il y a deux ans, face aux bureaux de vote à Saint-Nazaire, qui est la ville où j'habite, j'ai aboyé pendant 7 heures, c'était épuisant", raconte-t-il. "Dans un premier temps, il y avait une stupeur, on me prenait un peu pour un fou, et puis comme je suis un peu connu dans ma ville, les gens ont commencé à comprendre et certains m'ont soutenu mais personne n'est venu aboyer avec moi."

Olivier de Sagazan est surtout connu pour sa performance Transfiguration, où il recouvre de larges couches d'argile son visage et son corps, opérant des transformations saisissantes et faisant exploser "la frontière entre le physique, l'animal et le spirituel", selon son site. Il se livre à ce genre de performances dans de nombreux pays.