Présidentielle : voici le protocole sanitaire dans les bureaux de vote pour les scrutins des 10 et 24 avril

Le ministère de l'Intérieur l'a dévoilé, mercredi. "Le port du masque et les règles de distanciation physique ne sont pas obligatoires dans les bureaux de vote", annonce-t-il. Toutefois, il souligne que "le port du masque reste fortement recommandé" pour certaines catégories de personnes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Dans un bureau de vote de Valence (Drôme), le 27 juin 2021, lors du second tour des élections régionales et départementales. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)

La campagne présidentielle est bousculée par la guerre en Ukraine et la pandémie de Covid-19. Pour tenter de contenir cette dernière, alors qu'une large partie des mesures sanitaires ont été levées le 14 mars, le ministère de l'Intérieur a dévoilé le protocole sanitaire à suivre pour les scrutins des dimanche 10 avril et dimanche 24 avril.

>> Retrouvez les dernières informations de la campagne présidentielle dans notre direct

Pas de preuve de vaccination ou d'attestation de rétablissement demandée

L'accès aux bureaux de vote se fera sans contrainte sanitaire. "Il ne peut être exigé des électeurs et des personnes participant à l'organisation ou au déroulement du scrutin aucun des documents suivants : preuve de vaccination, certificat de rétablissement ou de réalisation d’un test virologique", écrit le ministère de l'Intérieur.

Pas de jauge dans les bureaux de vote

La place Beauvau précise que "le nombre d’électeurs par bureau de vote n’est pas limité". Toutefois, l’accès au bureau de vote peut être régulé et l’entrée et la sortie doivent être séparées pour éviter les situations de grande promiscuité.

Port du masque pas obligatoire mais "fortement recommandé"

Le ministre de l'Intérieur fait savoir que "le port du masque et les règles de distanciation physique ne sont pas obligatoires dans les bureaux de vote". Toutefois, il souligne que "le port du masque reste fortement recommandé" pour certaines catégories de personnes. Il mentionne "les personnes âgées, immunodéprimées, malades chroniques et fragiles, ainsi que pour leurs aidants", "les personnes symptomatiques", "les personnes cas contacts à risque", "les personnes ayant été dépistées positives au Covid-19, jusqu’à 7 jours après leur sortie d’isolement".

Des masques chirurgicaux seront mis à la disposition "dans tous les bureaux de vote" pour les personnes souhaitant en porter. Le ministère relève qu'"il pourra être demandé aux électeurs portant un masque de le retirer brièvement pour procéder à la vérification de leur identité".

Un point de lavage des mains, aération et gestes barrières

Rappelant que le lavage des mains demeurait "une mesure barrière essentielle", le ministère de l'Intérieur assure qu'un "un point de lavage des mains ou du gel hydro-alcoolique" sera mis à disposition. Pour "éviter le croisement des flux", il précise que deux points seront mis en place dans chaque bureau.

Le matériel (comme les stylos, les rangements, les urnes et les isoloirs) "sera nettoyé de manière fréquente au cours du scrutin", affirme le ministère. Une règle d'aération du bureau de vote a également été définie : "dix minutes toutes les heures ou selon les indications des capteurs de CO2 si la salle en est équipée."

Des autotests à disposition pour les participants

"Pour les personnes participant à l'organisation ou au déroulement du scrutin qui le
souhaiteraient, des autotests seront enfin mis à disposition", annonce également le ministère de l'Intérieur. Il note que l'ensemble de ces mesures "pourraient le cas échéant être ajustées en fonction de l'évolution de la situation sanitaire".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.