Présidentielle 2022 : des applications pour aider les jeunes à choisir

Publié Mis à jour
Présidentielle 2022 : des applications pour aider les jeunes à choisir
France 2
Article rédigé par
A.Peyrout, T.Maillet, D.Karcher-Mourgues, A.Husser, D.Fossard, B.Vignais, E.Piquereau, E.Rassat, A.Picoron, N.Lachaud - France 2
France Télévisions

Un nouvel outil pourrait aider les Français à faire leur choix pour la présidentielle. Une application permet de savoir de quel candidat un citoyen est le plus proche, en répondant à plusieurs questions. L'objectif est d'inciter les jeunes à retrouver le chemin des bureaux de vote. 

Sur la tablette de trois étudiants parisiens, ce n'est pas la toute dernière application de rencontre amoureuse, mais bien une application politique qui s'affiche. Baptisée Elyze, elle soumet à l'utilisateur les propositions des candidats à la présidentielle. Il doit ainsi glisser sur la droite quand il est d'accord, et à gauche, quand il désapprouve. Au bout de 25 propositions, l'application présente un classement des candidats avec lequel l'utilisateur est le plus d'accord. "Cela reste de la politique, mais l'approche est simple, c'est une idée pas mal", indique Geoffroy, étudiant en sciences de la vie et de la terre à Paris. Derrière cette application, téléchargée plus de 300 000 fois en une semaine, se cachent deux étudiants en école de commerce, de 19 et 22 ans. Malgré le passé d'ancien collaborateur d'un des deux créateurs, ils le promettent : ils ne roulent pour aucun candidat. "L'objectif est d'aider les jeunes à faire un choix", précise Grégoire Cazcarra.  

Des jeunes peu mobilisés 

Intéresser les jeunes à la politique est également l'objectif de Léa Chamboncel, fondatrice d'un podcast sur la place des femmes dans la sphère politique. "Les jeunes ont un comportement politique beaucoup plus important que leurs aînés", souligne la journaliste. Les politiques comptent investir cet espace, comme Sandrine Rousseau, invitée du podcast, qui estime que les jeunes sont un "public difficile à toucher par les tribunes politiques classiques". Il faut également réussir à les mobiliser. Près de 60% des 18-24 ans ne sont pas sûrs d'aller voter à la prochaine présidentielle. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.