Présidentielle : Bruno Le Maire envisage de participer à la majorité d'Emmanuel Macron, François Baroin le menace d'exclusion des Républicains

"Si Bruno Le Maire rejoint le gouvernement dans une dizaine de jours, de fait il quitte la famille, de fait il appartient à En marche !", a réagi François Baroin après la déclaration de l'ancien ministre Les Républicains. 

Bruno Le Maire, le 27 novembre 2016, lors de la victoire de François Fillon dans la primaire de la droite et du centre, à Paris. 
Bruno Le Maire, le 27 novembre 2016, lors de la victoire de François Fillon dans la primaire de la droite et du centre, à Paris.  (MAXPPP)

"Je peux travailler dans une majorité de gouvernement" autour du nouveau président de la République Emmanuel Macron, a affirmé dimanche 7 mai l'ancien ministre Bruno Le Maire sur le plateau de TF1.

>> Second tour de la présidentielle : suivez notre soirée spéciale en direct

"Après, c'est mon parti qui fera le choix qu'il voudra bien faire, mais entre une logique partisane et une logique d'intérêt général, entre une logique sectaire et une logique au service de la nation, mon choix est fait depuis très longtemps. L'heure est trop grave pour le sectarisme et le côté partisan, l'heure est à la France et à l'intérêt général", a encore estimé l'ancien ministre Les Républicains. Il a également appelé à "constituer une majorité de gouvernement pour faire ces réformes qui n'ont pas été faites depuis vingt ans", citant notamment la réforme du marché du travail, la transformation du système éducatif et la refondation de l'Europe.

"Mettons de côté nos querelles partisanes"

"Je suis un homme de droite et je le revendique. Mais y a-t-il une incompatibilité majeure avec le projet d'Emmanuel Macron ? Non", a insisté Bruno Le Maire sur Twitter. "Mettons de côté nos querelles partisanes pour faire de ce quinquennat un quinquennat utile pour la France !" a-t-il encore ajouté.

Dans la foulée, François Baroin, qui mènera la campagne de la droite pour les élections législatives, a prévenu sur France 2 que si Bruno Le Maire entrait au gouvernement, il aurait "un candidat Les Républicains face à lui" aux élections législatives"Si Bruno Le Maire rejoint le gouvernement dans une dizaine de jours, de fait, il quitte la famille, de fait, il appartient à En marche !" a ajouté François Baroin.